Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 13:57

Ah, Avatar... Salle complète, présence sur les lieux (Gaumont Opéra) une heure avant le début de la séance, queue pendant 45 minutes...

Mais ça les valait amplement. Ca valait les places achetées la veille, les 10 euros en tarif étudiant au lieu des 6 et quelques habituels pour cause de 3D, la queue debout mais pas dans le froid (heureusement !), la course pour avoir de bonnes places, la salle de 750 sièges pleine à craquer et la marque des lunettes 3D sur l’arête du nez. Parce que c’était vraiment une tuerie !

 
Montagnes.jpg


Bon, ok, le scénario ne casse pas trois pattes à un canard : c’est peu ou prou l’histoire de Pocahontas revisitée, à savoir celle d’un militaire venu sur une Terre nouvelle pour en chasser les indigènes (par appât du gain) et qui tombe amoureux de la fille du chef et qui va changer de camp… Le mode de vie des Na’vis, le peuple autochtone, est un peu « naïf » et folklorique, dans le sens où James Cameron ne lésine pas sur les colliers de dents et de plumes, sur les laïus consacrés à Mère Nature (« Eywa » dans le film) et sur la description d’un sentiment amoureux très pur et très fort (pas de scènes sulfureuses à vous mettre sous la dent, donc). Le mode de fonctionnement de cette planète nouvelle, Pandora, sur laquelle les humains ont débarqué pour extraire un minerai précieux, est seulement évoqué : Grace alias Sigourney Weaver, qu’on retrouve avec plaisir à l’écran, mentionne un « réseau végétal et animal semblable à celui des synapses et des neurones du cerveau humain, auquel les Na’vis peuvent se connecter ». Pas d’explications ou d’hypothèses scientifiques, et c’est dommage, car imaginer des planètes proches de la nôtre mais en même temps foncièrement différentes, c’est vraiment d’actualité avec les progrès de l’exobiologie.

Sam.jpg Neyriti.jpg

Les personnages sont parfois un peu caricaturaux, et le film a un ton très grave, très sérieux du début à la fin. Il n’est pas chiant ou didactique ; c’est juste que les sujets abordés le sont de telle manière qu’on n’éclate jamais de rire, qu’il n’y pas de « blague ». James, ce n’est pas vraiment un rigolo. On ne peut pas dire que dans Titanic, même dans la première partie du film où le bateau ne coule pas encore, on se torde en deux de rire.

 

Voilà pour les points négatifs, pour les petits reproches. Après, c’est « que du bonheur », comme dirait nos amis du petit écran. Dans la veine des grandes épopées cinématographiques (Le Seigneur des Anneaux, Star Wars), Avatar vous emmène où il veut, loin, très loin. Pendant deux heures quarante, vous êtes sur Pandora, dans un monde féérique et enchanteur, sans vos points de repère habituels. La planète est imaginée dans ses moindres détails, à la fois semblable et différente de la nôtre : la nature est envisagée comme interconnectée aux Na’vis, interactive (cf les végétaux lumineux) et mystique. Les paysages, les scènes en forêt et bien sûr les animaux fabuleux sont à couper le souffle. Les images et les mouvements sont très fluides, c’est vraiment une prouesse technique : le virtuel à son summum. Grâce à la 3D, vous rentrez encore plus dans l’univers de Pandora, même si cette technologie reste très discrète (pas de bête qui vous saute au visage, par exemple ; rien à voir avec la Géode !) Le souffle épique de cette fresque suffit à vous transporter et à vous faire vibrer. Vous en oubliez tous les défauts et les reproches : vous rentrez dans le film, vous le vivez à fond, et vous verrez après pour le reste. A noter, belles prestations de Sam Worthington (montagne de muscles dans Terminator 4), Sigourney Weaver (toujours excellente) et Michelle Rodriguez (depuis Lost, elle a toujours des rôles de dur à cuire).

Weaver.jpg  Couples.jpg

Une très belle réussite donc, et également un film qui soulève des questions intéressantes pour le futur proche de l’industrie du cinéma et de l’industrie des jeux vidéo :

 
-La 3D va-t-elle sauver l’industrie du cinéma ? Réaliser des films en 3D va-t-il permettre d’endiguer le téléchargement sauvage et donc de rediriger les gens vers les salles de cinéma ? Cela va-t-il justifier une hausse des prix des places exponentielle ?

 

-La 3D va-t-elle devenir une technologie « banale » ? Je pense que ce n’est même plus une question, mais bien une affirmation. Dans ce cas, sous combien de temps ? Vu l’énorme budget nécessaire pour la 3D, comment les petits films sans trop de budget vont-ils faire pour survivre ? Certains films, par exemple les films d’auteur, vont-ils refuser la 3D, par manque de moyens ou par principe ? Auront-ils des salles spécifiques ? Vont-ils disparaître ? Va-t-on avoir à terme nos lunettes 3D personnelles, à apporter nous-même dans notre sac? Pourra-t-on regarder de la 3D sur notre écran de télévision ?

 

- Concernant les jeux vidéo, Avatar soulève plutôt des questions au niveau de son scénario. Les jeux vidéo qui imitent la vie réelle, avec une sorte de casque et des électrodes, sont-ils à envisager dans une réalité proche ? ExistenZ, c’est pour demain ou pour dans un siècle ? Comment ne pas confondre réalité et monde virtuel ? Certains vont-ils choisir de s’échapper définitivement dans un monde virtuel ? Second life et compagnie, c’est notre future patrie à tous ?

 

Aïe, j’ai mal au crâne. C’est ça, de trop mouliner dès le lundi matin. Je vais aller casser la croûte, pour la peine. Mais vos réactions sont les bienvenues… Sur Avatar ou sur le reste !

Partager cet article

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

La vie (où est le) mode d'emploi (?) 22/12/2009 12:52


Excellente critique. J'aurais écrit tout pareil (en moins bien, sûrement !).


Présentation

  • : Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • : Parce que l'ennui, vous connaissez, et que vous voulez un moyen de lutter. Parce que je ne vous laisserai pas tomber! Parce qu'avec un peu de chance, vous esquisserez un demi-sourire en parcourant ce blog. Parce que moi aussi ça m'occupe de l'écrire... Pourquoi pas?
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories