Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 11:54

Aujourd’hui j’écoute Je sais pas jouer, de Pierpoljak

 

I’m back ! Je suis bien revenue de Strasbourg, la SNCF a été au top de ses compétences ce week-end : pas de retard, pas de surbooking, du chauffage dans le train, bref, le bonheur. Mon week-end alsacien entre anciennes colocs s’est super bien déroulé, et je crains que vous n’échappiez pas à un rapide (je vais essayer) compte-rendu…

 

Vendredi soir, on a mangé chinois et échangé des potins au-dessus du poulet aux noix de cajou. Puis on a glandé (et parlé) chez Putafranges n°2, notre hôte du week-end, jusqu’à deux heures du matin.

 

Samedi, on s’est réveillé à dix heures, rendormi puis réveillé définitivement à midi. Direction un restaurant alsacien du centre-ville, où nous avons dégusté des Käsespätzle à se damner (et à faire une sieste direct après, parce que c’est consistant), le tout accompagné d’un petit verre de Riesling. Qui a dit paradis ?

 
kasespatzle


Un plat léger et tout en finesse : des pâtes, des oignons, du lard, du fromage et (beaucoup) de crème fraîche.

 

Ensuite, nous nous sommes baladées dans le centre de Strasbourg : visite de la cathédrale en grès rose, c’était très beau, et l’horloge astronomique était assez surprenante .J’ai acheté des douceurs au pain d’épice pour mes collègues (ils sont gâtés) et pour Coloc (sauf que j’en ai dévoré la moitié dans le train de retour). Vers 16 heures, épuisées par tant de marche sportive, nous avons commis une erreur fatale : nous sommes allées voir Valentine’s Day.


valentine

Tout ce rose, ça me donne envie de vomir.
 

Il n’y a pas assez de mots dans le champ lexical du suicide et de la mort pour parler de ce film. C’est pourquoi, durant toute la séance, je n’ai pu murmurer à l’oreille de Minimoi que : « Non mais là c’est pas possible, tue-moi ». Bon, j’aime bien exagérer dans la vie de tous les jours. Pourtant, ici, je n’étais même pas encore assez proche de la vérité. Une seule chose à vous dire : fuyez, pauvres mortels, fuyez ! Ce film est le pire film de l’année, voire de la décennie, voire de toute l’histoire de l’humanité. On s’y ennuie du début à la fin, les acteurs jouent comme des pieds et les dialogues ont été écrits par un gnou (dont les qualités scénaristiques sont pires que celles du pingouin, n’est ce pas Sophie !) La brochette de célébrités (Julia Roberts, Patrick Dempse, Taylor Lautner-le-loup-garou-de-Twilight, Aston Kutcher-le-toy-boy-de-Demi-Moore…) ne sert à rien vu qu’ils n’ont pour la plupart que deux ou trois minutes d’apparition à l’écran, et des rôles qu’un mannequin en plastique pourrait tenir. Bref, ne perdez pas 86 précieuse minutes de votre vie devant Valentine’s Day, et consacrez-les plutôt à une activité saine et gratifiante, du genre fabriquer vous-même vos décorations de Noël.

 

Pour conjurer l’ennui et la torpeur tombés sur nous après cette torture, nous avons fait les courses puis préparé un dîner de folie, je vous laisse juger : Chipster, Twinuts, bonbons piquants pleins de sucre, flammekueche, pizza au chèvre, avec une bouteille de Gewurztraminer. Pour quatre, donc. Puis nous nous sommes essayées à la confection de cocktails Cosmopolitan maison, à l’aide d’une bouteille de vodka et de jus de cranberry/mûre. Le résultat n’était pas mal du tout ! Vers minuit, après avoir écouté l’intégralité de l’album de Lady Gaga, le tube unique mais fabuleux d’Alan Théo Emmène-moi et « notre » chanson Township Funk de DJ Mujava, nous avons enfin levé le camp et sommes allées nous échouer au Raven, un bar très sympa près des quais. Devant un gin tonic pour moi et des Sex on the Beach pour les autres, nous avons discuté de nos seins et des seins des autres en alternant entre « je suis trop moche » et « non mais de toutes façons on est canon ». Grosse ambiance, je vous dis ! Comme quoi on sait aborder des sujets sérieux. Vers une heure et demie, nous nous sommes traînées jusqu’au Café des Anges qui était plus que plein et où nous n’avons donc pas pu aller (malgré Hamtaro qui criait « On peut passer par la fenêtre puisqu’on est des anges ! »). Nous avons essayé la Salamandre, mais après avoir demandé à voir la salle, nous nous sommes exclamées « Bof, c’est vraiment moyen » et nous avons regagné nos pénates la tête haute (et la démarche assurée). Là, nous nous sommes écroulées sur le campement de fortune (je partageais un matelas avec Minimoi, par exemple) où nous avons continué de parler jusqu’à trois heures environ. Une fin de soirée typique pour nous, qui sommes des spécialistes des plans foireux et autres soirées de la lose. J’adore !

 

 Le dimanche, le lever était fixé à midi pour retourner au même restaurant que la veille (nous sommes des créatures de routine), où j’ai tenté le jambon braisé à la bière, une tuerie ! Cette fois, pas de vin, à l’unanimité. Nous nous sommes ensuite baladées dans une autre partie du vieux Strasbourg, le long des quais… C’était très bucolique et agréable. Puis retour à l’appart de Putafranges pour récupérer nos valises et attraper le TGV de 17h15. Un super week-end, quoi ! Quand on se retrouve toutes les quatre, on dirait qu’on ne s’est jamais quitté, et ça, d’après moi, c’est la vraie définition de l’amour.

 

Mention spéciale à Coloc qui m’a accueillie le soir dans un appart nickel, avec du byriani au poulet prêt à être réchauffé et une chambre à peu près chauffée. Ca fait chaud au cœur d’être si bien entourée !

 

Voilà, je vous ai saoulés avec le résumé de mon week-end somme toute fort peu intéressant. Je suis de retour au bureau, mais jusqu’à mercredi seulement : jeudi, je démarre mon nouveau stage ! J’ai hâte. Je vais déjeuner là maintenant tout de suite, mais aujourd’hui il y aura deux articles, oui deux ! See you soon ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Ma vie
commenter cet article

commentaires

sophie 25/02/2010 14:03


fais gaffe le bureau du comité de défense des gnous est proche du bureau fédéral des pingouins


Miss Malice 28/02/2010 11:29


Eh mince, j'étais sûre que j'allais me causer des problèmes...


Baleine des sables 23/02/2010 12:05


Mais c'était trop bien Valentine's Day ! 
C'est le genre de film dont tu sais à quoi t'attendre non ? Ca évite d'être déçu !
Perso, ça m'a fait penser à He's just not that into you, qui est bien mieux. Sorti l'an dernier.

En lien, une conf du TED super intéressante à ne pas mater au boulot !
http://tinyurl.com/qswpy4


Miss Malice 28/02/2010 11:26


J'ai aussi préféré He's just not that into you, dans le même genre. Là, même si je m'attendais à une comédie romantique de base, j'espérais que ce soit un peu drôle du genre les comédies anglaises
ou les teen movies américains comme She's all that...

Merci pour le lien, j'ai commencé à regarder, effectivement c'est passionnant!


Coloc 22/02/2010 14:33



:-D!!!
Je sors du déjeuner, mais le plat de pâtes au lard me met quand même l'eau à la bouche...
Vivement le deuxième article!!!^^



Miss Malice 23/02/2010 12:02


Je te reconnais bien là! Merci Coloc pour ton commentaire!


Présentation

  • : Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • : Parce que l'ennui, vous connaissez, et que vous voulez un moyen de lutter. Parce que je ne vous laisserai pas tomber! Parce qu'avec un peu de chance, vous esquisserez un demi-sourire en parcourant ce blog. Parce que moi aussi ça m'occupe de l'écrire... Pourquoi pas?
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories