Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 11:16

Quand j’avais 10 ans, on a eu notre premier ordinateur à la maison. Une antique bécane qui supportait néanmoins quelques jeux basiques et qui était bien suffisante pour le traitement de texte. A 12 ans, Internet a été installé. Joie ! Bonheur ! Des heures et des heures de surf en perspective, du chat, des mails, quelques déconvenues, beaucoup de surprises, et des millions de nouveaux amis. Je postais allègrement sur des forums sur tout et n’importe quoi, racontant ma vie à des inconnus avec un sentiment jouissif d’anonymat et d’impunité. Sur Internet, j’étais quelqu’un d’autre. Docteur Teenage et Miss Malice.

 

Et puis avant-hier, j’ai eu une idée brillante : taper dans Google un de mes anciens pseudonymes fétiches pour voir ce qui ressortait, à la manière des recruteurs qui tapent le nom des candidats dans les moteurs de recherche pour vérifier qu’aucun cadavre ne ressort du placard. Eh bien, je n’ai pas été déçue. J’ai senti le rouge me monter aux joues en plein open space. Qui était ce cliché vivant de l’ado futile, pas drôle, provocatrice et bourrée de complexes ? Moi, c’était moi. Qui ponctue de « lol » la moindre phrase. Qui qualifie « d’amie » une inconnue de forum dont j’ai oublié jusqu’au pseudo. Le pire : qui poste un message sur le thème « Moi dans 10 ans » âgée de 17 ans, que je vous re-transcris ici. J’ai 23 ans, pour info.

 

« Ca me fera 27 ans, j'aimerais bien être sortie de Sciences Po, Hec ou autre lol...

Bon, j’ai fait une autre école de commerce, moins bonne, mais admettons.

Quelques très bons potes...

Quelques, effectivement.

Pas d'enfants encore ou alors juste un (lol).

C’est plutôt parti pour « pas ».

Un chat trop sympa.

Il est mort, mon chat. Il y a deux ans.

Un appart????

En location, ouais. Merci Papa et Maman !

Biz à tous.

C’est ça, bisous ! »

 

Bon, encore, dans mon cas, il n’y a que moi qui me souvienne de mes anciens pseudos. Mais les gens qui ont utilisé leur vrai nom lors de diverses activités ? Et c’est là que j’ai découvert Réputation Squad : « La solution que vous attendiez pour gérer votre réputation en ligne ». Aïe. Le concept du site est le suivant : tout ce que vous faîtes sur Internet est facilement traçable et susceptible de réapparaître à tout moment, que ce soit sous votre vrai nom ou sous un pseudo assez évident (du type identifiant mail, pseudo@hotmail.fr par exemple). Reputation squad vous propose de faire un point sur votre réputation (qu’est ce qui apparaît quand on tape votre nom ?), de la surveiller régulièrement, et même d’effacer les « liens » gênants pour la modique somme de 30 euros le lien. C’est là que ça devient éthiquement dérangeant : le site vous propose soit d’écrire au webmaster du site où vous figurez pour qu’il supprime l’article/le message/la référence embarrassante, soit de vous créer une fausse réputation virtuelle à coups de blogs bidons et de messages « fake » pour noyer les références qui vous gênaient sous un fatras d’appréciations positives.


Pratique, bien sûr : vous pouvez par exemple disparaître du site Rencontres-coquines-dans-votre-région en un clin d’œil, ce qui est appréciable. Mais il est tout aussi simple de créer un ensemble de liens et de contenus qui vous décrivent comme quelqu’un de formidable, même si vous aimez un peu trop les petits garçons. Alors méfiance, bien sûr : méfiance envers les candidats que vous recrutez, envers les gens avec qui vous échangez sur Internet, et méfiance envers vous-même, les sites que vous fréquentez et les messages que vous y laissez. Pas besoin d’être Lisbeth Salander pour avoir une petite idée de ce que vous trafiquez sur Internet. Car contrairement à ce que voudraient nous faire croire certains politiques, c’est loin d’être une zone de non-droit.

Autre proposition de Reputation Squad: surveiller la réputation en ligne de votre enfant! Slogan-clé: « Ne laissez pas le hasard et la légèreté de la jeunesse décider de l'avenir de votre enfant. » Certes. Mais fliquer son ado, est-ce moral, et est-ce bien utile ? C’est tentant, c’est vrai, mais d’après moi, cela devrait arriver en dernier recours, quand on a déjà l’impression d’avoir un potentiel inconnu en face de soi. Et puis, si votre enfant ne veut pas que vous sachiez ce qu’il fait, il y a de grandes chances pour qu’effectivement, vous ne le sachiez jamais. Il peut se cacher dans la grande jungle d’Internet à coups de pseudos multiples et d’effacement d’historique de navigation, lui qui est né souris entre les mains…

 

A l’inverse, il y a aussi des ados qui s’en fichent qu’on les trouve, et qui l’espèrent même, à grands coups de photos d’eux-même, de blogs et de pages Facebook. Cependant, ceux qui figurent sur le site des Skybeurk Awards ont beau tenir un blog, je ne pense pas qu’ils soient ravis d’être mis ainsi dans la lumière. Le principe de Skybeurk est simple : référencer les pires Skyblogs (blogs du site Skyrock), selon différentes catégories (les blogs de boulets, les blogs de « caillera », les blogs de « gothik satanik »…) C’est un peu bête et méchant mais on y trouve de belles pépites. Just be glad you’re not their parents !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • : Parce que l'ennui, vous connaissez, et que vous voulez un moyen de lutter. Parce que je ne vous laisserai pas tomber! Parce qu'avec un peu de chance, vous esquisserez un demi-sourire en parcourant ce blog. Parce que moi aussi ça m'occupe de l'écrire... Pourquoi pas?
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories