Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 16:40

Today I’m listening to The Girl Got Hot, by Weezer


Dure journée aujourd’hui: c’est le repas de Noël dans mon entreprise ! De 13h30 à 15 heures, nous étions donc attablés aux tables de la cafétéria, recouvertes pour l’occasion de belles nappes blanches, avec des couverts un peu design. Nous avons dégusté foie gras, écrevisses, noix de Saint-Jacques, bœuf mijoté et fondant au chocolat, cœur chocolat blanc… Le tout pour la modique somme de 6 euros, merci le restaurant d’entreprise ! Par contre, l’après-midi de « travail » est un peu passée à la trappe… Alors, comme je ne débordais pas d’idées aujourd’hui et qu’une bonne tranche de marrade, ça fait toujours du bien, je suis allée faire un p’tit tour sur Hot or Not… Pour rappel, le principe du site est d'attribuer une note à des inconnus en fonction d'une photo d'eux et de quelques lignes de présentation. Dans un de mes posts précédents, j’y avais quand même trouvé de sacrés énergumènes. Eh bien là encore, je n’ai pas été déçue !


Bimbo-copie-1.JPG

Mon nom est Karena mais le nom était pris alors Carmen Luvana est ma star favorite alors… Voyons voir, essai… Si vous êtes une personne coincée dans le passé, allez de l’avant, vous ne pouvez pas changer une seconde du passé alors que vous pouvez changer toutes les secondes du présent ! Une fois que vous atteignez 50 ans, votre vie est à demi-finie puisque de nos jours personne ne dépasse 100 ans, donc vivez chaque jour à fond, moi c’est ce que je fais ! Je pense aussi que peu importe si vous êtes beau ou pas, quand vous notez une personne gardez en tête que tout le monde a quelque chose de merveilleux, à l’intérieur ou à l’extérieur ! La beauté physique ne veut rien dire sans la beauté intérieure !

C’est officiel : les Barbie existent vraiment.

Culotte.JPG

Non mais on voit ta culotte là! Enfin j'espère que c'est bien ta culotte...


Regret.JPG

Rencontre-moi, tu ne le regretteras pas.
Tu veux parier?

Power.JPG

S’il vous plaît, uniquement des femmes incroyables, capables de mener une conversation intelligente. Si vous avez un passé encombrant, si vous êtes sexuellement inhibée ou si vous avez des problèmes avec les hommes, ne me contactez pas, s’il vous plaît.

Pas de risques. Je n’aime pas les hommes qui ont mauvais goût en termes de cravate.

Mamie.JPG


Mailot de bain+lunettes sérieuses: Marie Curie à la plage. Comment ça, ce n'était pas l'effet recherché?

Taiwan.JPG

Salut tout le monde ! Je m’appelle Ben, je viens de Thaïlande, je mesure 5’44’’ et je pèse 125 livres (ah, les Anglo-saxons et leur système de mesure à la noix !) Je suis intéressé par le fait de rencontrer des gens, de voyager le plus possible. J’aimerais prendre des risques, et la vie est dangereuse. Qui n’est pas dangereux ? Dîtes-moi si je suis celui que vous cherchez !

Du coup, pour prendre des risques, il fait du mini vélo. Quel casse-cou.

Leopard.JPG


Très chic, cette tenue. Jane cherche un Tarzan qui n’a pas froid aux yeux (ni aux jambes).

Tatoo.JPG


Cette jeune fille nous apprend qu’elle cherche à rejoindre l’armée américaine depuis 4 ans mais que leur politique anti-tatouage rend la chose impossible. Incroyable, je ne savais pas qu’à cause d’un tatouage sur le bras, on pouvait être interdit d’armée ! Une bonne solution pour ceux qui veulent être réformés…


Quoi.JPG



Ok, donc apparemment je plais plus aux filles habillé en rugbyman qu’en costume. Cela veut-il dire que James Bond aurait encore plus de succès s’il portait des habits de rugby ?
Tu ne comprends pas bien, je crois. Daniel Craig et Pierce Brosnan ne peuvent pas avoir plus de succès, ils sont déjà au top. En pyjama comme en string ficelle.

Et merci Internet de mettre tous ces gens étranges sur mon chemin...

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 17:07

Today I’m listening to Made for loving you, by Kiss


Ce matin, la journée s’annonçait juste parfaite. Pourquoi ? Parce que j’avais bien dormi, parce que j’avais souhaité bonne chance à Coloc pour son premier jour de nouveau stage en partant, et surtout parce qu’une fois arrivée au boulot, la méga tuile : panne réseau générale ! Plus d’Internet, plus de boîte mail, plus de logiciel comptable ni même de serveur pour récupérer les documents. Pas de travail non plus du coup ! Et c’est là que mes collègues m’ont proposé de jouer… On s’est donc enchaîné les parties de Sonic à l’ancienne, de Pacman, de Yéti sports et autres Busted grâce à la clé USB d’une de mes collègues où étaient stockées toutes ces joyeusetés. Même les humains qui n’ont pas spécialement un profil de gamer se tournent vers les jeux pour contrer l’ennui. C’est pourquoi aujourd’hui je vous en suggère un, qui pourra vous être utile dans ce but : Icycle.

 

Icycle.JPG


Dans ce jeu bien de saison (c’est-à-dire glacial, ma bonne dame !), on aide un petit monsieur tout congelé à traverser à bicyclette un paysage polaire fait de vagues, de stalagmites et de flocons de neige. C’est à la fois poétique et drôle, et surtout ça risque de vous occuper un moment !


Au fait, ça avance vos cadeaux de Noël ? Si vous aimez les objets ou vêtements faits à la main, vintage et un peu bobo, et que vous vivez aux Etats-Unis, rendez-vous sur Etsy, où vous pouvez aussi bien acheter que vendre vos « créations ». 20 000 vendeurs s’y bousculent pour vous proposer leurs merveilles. Mais si vous voulez rire un bon coup, allez plutôt sur Regretsy, dont le sous-titre est « Fait main ? On dirait que tu l’as fabriqué avec tes pieds ! » Ce site liste tous les ratés trouvés sur Etsy : les pulls improbables, les œuvres arts douteuses, les objets au comble du kitsch. De quoi vous donner de fausses bonnes idées pour Noël !

 

catprint.jpg



Splendide, on ressent bien le plaisir que le chaton trouve à ce pincement du haut du crâne...

potter.jpg

             
               Harry Potter à l'Ecole des Pervers. Le pire, c'est que je suis sûre que ça existe!


semi.jpg
    Merci Thérèse, une serpillière! Non Pierre, c'est un gilet. *Le Père Noël est une ordure*

spin.jpg



Très jolis, ces médaillons décoratifs composés de CDs à votre effigie. "L'artiste" réclame quand même 2 semaines pour les fabriquer à partir de la réception des photos. Dont 14 jours, 23 heures
                                                           et 30 minutes de glande.


vierge.jpg


                 Ce sera parfait au-dessus de la crèche, pour célébrer la naissance de l'enfant-Calamar.


Ce qui embêtant, à Noël, c’est qu’il faut souhaiter les meilleurs vœux à tout le monde, à la famille, aux amis, voire aux collègues. Et puis au 31 Décembre, rebelote ! C’est pour ça que c’est quand même pratique, Facebook ; tout le monde change son statut dans la nuit du 24 au 25 et du 31 au 1er, et voilà, mission accomplie ! Avant, on pouvait envoyer un mail ou un SMS groupé, mais il fallait sélectionner qui figurait dans la liste des destinataires, parfois on n’avait pas l’adresse ou le numéro, et puis c’était long… Pourtant, malgré cette incroyable avancée technique vers une communication encore plus superficielle et globale que représente FB ! , j’ai eu vent d’un nouveau concept, exprimant un gros ras-le-bol de FB et autres réseaux sociaux : Seppukoo.

 

seppuku.jpg


La répartition géographique des Seppukoo ayant déjà eu lieu; visiblement, l'Australie en a ras-le-bol de Facebook.

Dans la plus pure tradition des Samouraïs qui préféraient s’ouvrir l’abdomen d’un coup de sabre transversal plutôt que de tomber à la merci de leurs ennemis, Seppukoo vous permet d’effectuer un « suicide social » censé, comme le seppuku japonais, vous conférer honneur et dignité. Il s’agit en fait de se désinscrire de Facebook et ensuite de gagner des points en convainquant d’autres gens de faire de même. Un mémorial virtuel et une place dans le classement du site se souviendront de vous à jamais. Bon, en fait, même si vous vous faîtes Seppukoo, votre compte Facebook ne disparaît pas et vous pouvez y retourner quelques minutes après… Parions que Seppukoo n’est qu’une micro-tendance qui ne va pas durer ; cependant, les départs de Facebook se multiplient. L’article paru dans le Glamour de Janvier à ce sujet explique notamment que les très jeunes se mettent à quitter Facebook pour Twitter, par exemple, car… leurs parents arrivent sur le site ! Eh oui, dès qu’il y a les parents, les collègues et la prof de maths, c’est beaucoup moins fun, tout de suite. En attendant le prochain phénomène social qui nous excitera un peu !

 



Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 10:27

Aujourd’hui j’écoute Travailler, de TTC (orgasmic remix)


J’écoute peut-être Travailler, mais je n’ai aucune envie de m’y mettre… Il fait un froid glacial qui vient vous mordre les mollets quand vous avez mis une petite jupe en prévision de la sortie entre collègues de ce soir (le tailleur/veste dans un bar, c’est tristounet quand même). Quand je respire, j’ai mal. Le trajet de dix minutes du métro au boulot m’a mis dans la peau d’un Inuit courageux qui traîne son traîneau sur la banquise pour aller nourrir sa famille transie agglutinée dans l’igloo. Bref, il fait froid, je suis sûre que vous avez remarqué en plus.

 

mere-noel.jpg


                                                  Y'en a qui sont réchauffées visiblement...

Ca me fait penser que dimanche, j’ai fait un truc super cool que j’ai oublié de mentionner ici : avec mes anciennes colocs, nous sommes allées voir Géants des profondeurs, un film en 3D à la Géode ! Il faut dire aussi que de chez moi c’est direct jusqu’à Porte de la Villette, donc nous étions en 20 minutes à la Cité des Sciences. Une fois bien installée dans la grosse boule, nous avons chaussé nos lunettes pour suivre la vie de Dolly, une espèce de pingouin (encore!) préhistorique qui se baladait sous l’eau au niveau des actuels Etats-Unis au Crétacé. Je vous passe les détails de sa vie palpitante, reconstituée grâce à des squelettes déterrés notamment au Texas ; vous saurez simplement qu’elle meurt à la fin, mais de vieillesse ! Grâce à la 3D, les bancs de poissons nagent droit vers vous et les mâchoires des gros prédateurs se referment à deux centimètres de votre visage… La technologie 3D a encore quelques progrès à faire avant d’être vraiment « l’illusion de la vie » mais ce n’est pas mal du tout. Dommage que la Géode ne propose que des films très pédagogiques dans son éventail de propositions, en même temps elle est là pour ça ! La coloc Hamtaro était allée voir L’âge de glace 3 en 3D et a dit que c’était pas mal, bien qu’encore assez cher. A réessayer donc, je dois avoir une âme d’enfant car je trouve la 3D vraiment grisante !

shark.jpg


Et hier soir, après un délicieux traiteur chinois offert ma charmante ex-coloc Minimoi (ça a du bon, les notes de frais élastiques dans l’audit), je me suis terrée sous ma couette en mode hibernation pour savourer la fin d’un film que j’adorais petite : The Sandlot, visiblement renommé Le Gang des champions à sa sortie en France. Il est sorti en 1993 aux Etats-Unis, j’avais six ans. J’ai acheté la cassette et je l’ai regardé un nombre incalculable de fois, parce que c’était une bande de copains amis pour la vie, parce qu’il leur arrivait une chose extraordinaire : un monstre vivait à côté de chez eux, parce que ce film célébrait l’amitié, les rêves de gamin et les merveilleuses années auxquelles tu repenses toute ta vie. Il n’a pas trop mal vieilli en plus, mon fidèle Sandlot. Et j’ai aussi retrouvé un des rôles principaux, Mike Vitar, un gamin qui à l’époque crevait l’écran dans le rôle du chef de bande, Benny. Je l’ai donc Googlé pour savoir comment s’était déroulée sa carrière : après une poignée de films « jeunesse », cet acteur né en 1978 s’est consacré en 1996 à une carrière d’ambulancier et, depuis 2002… de pompier à Hollywood ! So long, Mike, et merci de sauver le cinéma des flammes.

benny.jpg

               Un gars mignon avec une batte: un modèle pour les garçons, un béguin pour les filles.

Du coup, si ça vous intéresse de savoir ce qu’est devenu votre acteur favori de Premiers baisers ou cet animateur qui a brutalement disparu du petit écran, direction Que sont-ils devenus ?, un site qui fonctionne en partenariat avec Stars-Oubliées, le Panthéon des Stars. C’est un peu vieillot et très franco-français, mais parfait pour prendre des nouvelles des Musclés. Pour des stars plus internationales et/ou plus récentes, tentez WEHT : What Ever Happened To… ? , qui dit « traquer les has-beens, les célébrités éphémères et toutes ces pseudo stars qui n’étaient rien d’autre qu’agaçantes durant leur petit quart d’heure de gloire ». Ou bien Where are they now ? , où l’on apprend que l’actrice qui jouait Mary Ingalls dans la Petite maison dans la prairie est maintenant mère au foyer en Californie et que Freddie Prinze Junior, mais si, le copain de Sarah Michelle Gellar qui jouait dans la bluette culte She’s All That (Elle est trop bien), est fan de lutte (wrestling) et s’est donc reconverti comme commentateur sportif spécialisé. Hmmm.

 

freddie.jpg



Freddiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie!!! (il a aussi joué dans Souviens-toi, l'été dernier...)

Bon allez, assez de revival cinéma pour aujourd'hui, je vais (enfin) me consacrer à mes tableaux Excell et compagnie. Bonne journée les amis!

 

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Ma vie
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 11:56

Today I’m listening to Mmm Bop, by the Hanson Brothers


Je me rends compte aujourd’hui qu’il manque deux choses à ce blog, et la première, c’est du paranormal. J’avoue que les mystères des civilisations, les extraterrestres et le Nouvel Ordre Mondial (New World Order ou NWO) me fascinent : je tombe en arrêt devant des sites étranges que je lis avidement tout en ne croyant pas un mot de ce qui est dit. Mais ce que j’aime dans ce « paranormal », c’est qu’il ré enchante un peu le monde, qu’il laisse la place à de doux rêveurs de s’exprimer et de rêver la réalité. Et un de sites les plus merveilleux, au sens premier du terme, que j’ai trouvés, c’est Dinosoria. Sur ce site aussi appelé Terra Nova, qui se décrit comme « Ludo-Educatif pour toute la famille » et un lieu où « la Terre livre tous ses secrets », vous trouverez un peu de tout : de la biologie, de la géologie, de l’astronomie… Bref, l’ambition du site est de couvrir tous les aspects scientifiques de notre monde d’une façon accessible à tous. C’est pour cela que Dinosoria s’attaque aussi… aux mystères ! Tadadam !

 

Socotra

Les arbres de l'île de Socotra, au large du Yemen, ont un petit air pas très orthodoxe...

Car comme le dit si bien le site, « de nombreuses énigmes de notre histoire restent encore aujourd'hui non élucidées malgré les progrès de la science. En effet, certains évènements résistent à toute explication rationnelle. » C’est-à-dire qu’il y a des hypothèses, mais qu’aucune ne peut être prouvée ou n’est à 100% satisfaisante. Dinosoria entend donc nous les présenter pour que nous nous fassions notre propre opinion. C’est plutôt bien fait, car la gamme d’énigmes proposées va des grands classiques (le Loch Ness, le Triangle des Bermudes) à des mystères plus confidentiels (les Chupacabras, les statues qui pleurent). Bon,  le site aime bien jouer à se faire peur et accueille avec plaisir certaines hypothèses un peu farfelues (avec une prédilection pour les extraterrestres omnipotents), mais il arrive quand même à coller aux faits et à rester objectif. Les articles sont abondamment illustrés et assez bien documentés. Soit vous ne croyez pas aux extraterrestres et aux monstres de légende, et vous trouvez un intérêt culturel ou divertissant à ces histoires ; soit vous laissez la porte entrouverte et vous vous laissez troubler… La section « Enigmes historiques » ravira tous les types de lecteurs en revenant sur de grandes affaires qui suscitent toujours l’intérêt : la papesse Jeanne a-t-elle réellement existé ? Le Roi Arthur a-t-il existé ? Mata Hari, espionne et/ou courtisane ? Suspense…


Nessie.JPG

Une des photos les plus connues du supposé Nessie... Brr!

Et la deuxième chose qui manque à ce blog, la voici : des gens qui torturent des animaux. Psychologiquement, je précise. Merci au site Pets who want to kill themselves (Des animaux qui veulent se suicider), qui dénonce l’ignoble souffrance de pauvres bêtes obligées par leurs maître de porter des chapeaux et autres accessoires, de poser dans des positions stupides ou même tout simplement de supporter des imbéciles au quotidien. Pauvres, pauvres animaux. C’est bientôt Noël, un petit geste : laissez-les partir, abandonnez-les !

tutu   thanks.jpg

 

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 17:52

Aujourd’hui j’écoute (aussi) Angela, de Saïan Supa Crew

 

Il est temps de vous avouer pourquoi je suis tellement silencieuse ce week-end : la dernière de mes anciennes colocs (après Putafranges n°2 et Hamtaro), Minimoi, est de retour en France après six mois de stage en Allemagne ! Viel Spaß et compagnie ! On a beaucoup de choses à se dire, forcément, pas mal de choses à rattraper, surtout qu’elle ne reste à Paris qu’une dizaine de jours. Hier soir, nous sommes allées dîner avec Putafranges, Minimoi et ma fidèle Kolok dans un restaurant indien de notre quartier, le Ghandijis. Le décor est le même, grosso modo, que dans les autres restaurants indiens, mais la cuisine est plutôt honnête. Les beignets de légume n’étaient pas transcendants mais pas mal, le poulet curry était sympa même si pas très cuit et le dessert était très bon (selon les goûts indiens bien sûr ; les autres convives ont tout mangé, mais de mon côté impossible d’avaler une bouchée de ce gâteau de semoule gluant servi chaud…) L’addition était en outre très raisonnable et le service impeccable, donc une adresse plutôt sympa ! Je suis allée à un autre restaurant indien récemment, le Kirane’s (avenue des Ternes), et je l’ai trouvé plus cher mais meilleur. A voir donc quel ton vous souhaitez donner à la soirée : soirée sans chichis entre potes ou bien first date avec votre target du moment (je crois que j’ai trop lu le blog de Kamal…) !

 

Le Ghandijis

12, rue La Fayette

75009 Paris

01 45 23 21 52

 

Et ce matin, c’était cours de suédois bien sûr ! Avec chants de Sainte-Lucie et recette de vin chaud traditionnel à l’appui… La prof nous a décrit ses Noëls de petite fille, les ballades couchée dans une carriole traînée par un cheval, sous une grosse couverture, à la nuit tombée… Le paysage qui défilait, sous les étoiles et la neige… C’est sûr, ça a plus de gueule, un Noël avec de la neige. Un Noël où il fait bon se terrer à la maison en jetant un regard dehors de temps en temps. En tous cas, nous, c’est notre programme de l’après-midi ! Ces souvenirs suédois m’ont aussi donné envie d’être à Noël, enfin ! Et de dérouler paisiblement la liste de mes rituels de fin d’année :

 

-regarder pour la énième fois Love Actually en DVD, si possible un soir de grand frimas, bien au chaud sous ma couette… Quand j’étais petite, c’était Maman, j’ai raté l’avion 2 (où il est perdu dans New York à Noël) que je regardais toujours à cette période !

 

-casser les oreilles de tous ceux qui m’entourent avec des chants de Noël traditionnels américains, qui ont bercé ma petite enfance : Jingle Bells rock, Rockin around the Christmas Tree, Santa Klaus is coming to town, et mon p’tit préféré, Rudolph the Red-nosed Reindeer (Rudolph le Renne au Nez Rouge), dont Gene Autry vous livre ici une splendide version… !

 



-cuisiner de petits gâteaux de Noël avec des formes bizarres (bonhomme de neige, sapin, étoile…) selon l’inspiration du moment.

 

-acheter un carnet (encore !) pour y écrire mes bonnes résolutions de nouvel An, ma wish list pour Noël et un peu tout ce qui me passe par la tête…

 

-retrouver ma famille presque au grand complet pour des repas délicieux qui s’éternisent, se chamailler, s’embrasser, se souhaiter plein de bonnes choses, et retrouver aussi les amis pour un passage à la nouvelle année en fanfare dont on pourra se rappeler toute l’année !

 

Et vous, vous avez des petits rituels à l’approche des fêtes ?

 

Allez, je referme la parenthèse miss Malice et retourne à mon week-end revival Colocs… A demain, promis ;)

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Ma vie
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 17:14

Aujourd’hui I’m listening to Heart of Glass, by Blondie

 

Encore une fois, honte à moi, pas d’articles hier… Bon, je suis sure que vous avez survécu allègrement sans votre dose d’idioties quotidienne, mais j’ai le sens des responsabilités… Donc aujourd’hui je publierai deux articles, oui, deux. Je m’y engage. Sur la vie de ma reum, comme disent les jeunes.

 

Et pour commencer celui-ci, voici le nouveau clip de l’UMP, qui nous invite à « changer le monde à leur côté ». Ce qui est bien avec l’UMP, c’est qu’ils ont toujours un temps d’avance sur leurs copains : maintenant, ils incluent la parodie dans le clip lui-même, pour gagner du temps…



 

Je vous propose aussi un outil fabuleux pour décorer votre site ou lancer des chaînes de mails inutiles : Dark Roasted Blend. Le sous-titre : « Weird and Wonderful things », des choses étranges et merveilleuses. Rangées par catégories (célébrités, nourriture, art, animaux, musique…), vous y trouverez des dossiers de photos toutes plus improbables les unes que les autres. Du genre, les aliments les plus étranges que Mc Donalds vend à travers le monde ou bien les lieux les plus reculés du monde. A la fois intéressant, ludique et dépaysant : un plaisir à consulter !

 

panda.jpg

Un panda à la naissance…

 

Et pour finir ce post placé sous le signe de l’étrange, voici Mystery Google, ou Google version bug de la Matrice… Le principe de ce « faux Google », crée par Google lui-même en tant que « blague », c’est que quand vous faîtes une recherche, vous obtenez le résultat de la recherche précédente. Par exemple, vous tapez « Japon » et vous pouvez tomber sur la page Wikipedia du jeu PC très populaire des années 90, Where in the world is Carmen Santiago ? (Où dans le monde se trouve Carmen Santiago) ! Et l’internaute qui fera une recherche après vous, peu importe le sujet, tombera sur un site en rapport avec le Japon… Le petit plus étonnant, c’est que ce site regorge de petits « trucs » bizarroïdes, par exemple si vous recherchez « Google », il vous répond : « Non. Mystery Google. » Vous cherchez « Mystery Google », il répond : « C’est le site où vous vous trouvez ». Il y a encore plein d’autres subtilités de geek du même genre à découvrir, si vous vous en sentez la curiosité (et si vous aussi vous n’avez pas de vie le samedi après-midi)…

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 21:28

Aujourd’hui j’écoute Femme que j'aime, de Jean-Luc Lahaye (c’est parce que je suis malade, je délire à cause de la fièvre)

 

Désolée pour ce post très tardif, mais une fièvre de cheval m’a empêchée d’honorer le bureau de ma présence aujourd’hui… Fourbue, épuisée et encore bien malade, je reprends cependant la plume virtuelle pour essayer de vous distraire un petit instant aujourd’hui, grâce au site Post secret. Sur ce blog, Frank, le créateur du concept, publie des cartes postales reçues par la poste où des anonymes confessent un secret. Ca peut aller de l’anecdotique au très grave, genre pénalement grave. Les cartes postales sont fabriquées de toutes pièces par les confessés et sont parfois de véritables œuvres d’art. Ce que j’aime bien dans ce site, c’est qu’on y trouve un condensé de vie, de petites bassesses et de grands espoirs, et qu’il y a parfois des secrets qui font « tilt » et qui vous bouleversent. Le site original est en anglais, mais il y a aussi une version française.


giveup.jpg
 

latin

Sinon, hier j’ai regardé le film ExistenZ, un film sorti en 1999 et réalisé par David Cronenberg, avec Jude Law notamment. Dans mon super livre Les films de science-fiction, de Michel Chion (que je vous recommande !), il semblait intéressant. Et effectivement, c’est une petite claque, ce film. Pas une énorme claque, pas au niveau de ce que j’ai ressenti quand j’ai vu Matrix pour la première fois, par exemple. Mais ExistenZ m’a quand même beaucoup plu : il évoque lui aussi les mondes virtuels, par le biais du jeu, et imagine un monde où existeraient des jeux « organiques » qui reproduiraient totalement l’impression de réalité, qui seraient véritablement des mondes alternatifs. Le film n’a aucun temps mort et la chute m’a laissée bouche bée. Un bon cru de David Cronenberg (Les Promesses de l’ombre, A History of Violence), un incroyable univers parallèle pendant une heure et demie.


9450-b-existenz
 

Enfin, j’ai la chance de compter une petite ado de 14 ans parmi mes « friends » sur Facebook, et je reçois donc une notification dès qu’elle joint un groupe, update son statut ou like le lien d’un ami (c’est-à-dire toutes les minutes). Je tiens à vous faire partager quelques-uns des groupes qu’elle a rejoints récemment. Je vous présente par avance mes excuses pour le caractère profondément affligeant de ce qui suit.

 

·         "GENRE" ; "J'AVOUE" ; "SERIEUX" ; "GRAVE" ; "&TOUS" ; "VOILA QUOI " ... :)

Oui oui, il y a un groupe Facebook qui porte ce nom. Je précise que l’image de présentation annonce fièrement « C’est la mode des jeunes ».

 

·         Un bon moustique est un moustique MORT !!

C’est mon préféré celui-là, surtout grâce à l’image de présentation.



 

5145 95494643933 95494338933 1845013 2972058 n

·         Si toi aussi avant de lire un livre tu regardes le nombre de page :D

Hmmm, il n’y a pas de « s » à « page ». Cela signifie-t-il que le créateur de ce groupe ne lit que des livres d’une page ?

 

·         Si toi aussi parfois tu as des "flash" et l'impression de déjà vu.

Il y a une explication scientifique à ces « déjà-vus » à la Neo de Matrix (voir l’article Wikipedia) ; même si j’étais aussi persuadée à 12 ans que j’avais des pouvoirs métaphysiques, il s’est vite avéré que j’étais juste souvent fatiguée. Pas glop.

   

·         Si toi aussi tu es fatigué(e) en cours mais pas dans la coure !

Dans la coure ? Il manque un « r », mais est ce que ça désigne la chasse à la courre ?

 

·         Ceux qui ont bien l'intention d'être vivant après le 22 Décembre 2012

Zut, et moi qui pensais qu’on serait enfin débarrassé de tous ces gens tarés.

 

·         Pete un roux, ça detend ! [[ ²degré hein =P ]]

No comment.

 

·         Ca se croit belle, ça se croit bonne, ça se croit tout... & ça a 11 ans.

D’autant plus jouissif que tous les membres du group ont moins de 14 ans.

 

·         Règle N°1: Un mec est un connard.

 

Et son corollaire :

 

·         Règle N°2: Une fille est un canard.

 

·         on connait tous quelqu'un qui s'apelle Laura

Eh bien si on en connait tous une, pourquoi créer un groupe pour célébrer cet évènement incroyable ?

 

·         Si toi aussi tu rejoins pleins de groupes qui commencent par "si toi aussi"

C’est bon, la boucle est bouclée. A créer : Si toi aussi tu bois avec ta bouche, Si toi aussi ! et Si toi aussi tu marches avec tes pieds (malheureusement, il existe déjà !)

 

C’est marrant, là je suis beaucoup moins adostalgique … !

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 10:14

Today I’m listening to Jingle Bells Rock, by Brenda Lee 

Noël approche! Les rues clignotent et sentent bon le sapin. C’est l’heure de ressortir la vieille compile de chants de Noël pour faire la fête à la maison… ou pas. Je pense que Coloc m’étriperait avant !

 

Hier, je suis allée au Jamel Comedy Club avec Putafranges n°2, une autre ancienne coloc, Hamtaro (mes surnoms sont vraiment pourris, désolée), une amie de l’Edhec, Mimi (encore un surnom trop naze) et des amis de Putafranges de prépa. Le principe de ce spectacle, c’est une suite de sketches par différents humoristes en stand-up, et c’est gratuit, moyennant une conso (le Coca est à 5 euros, donc ce n’est pas franchement ruineux). Ca commence à 20 heures mais il vaut mieux être là tôt, on est entré dans la queue à 19h25 et on a failli ne pas avoir de place ! Les sketches étaient vraiment très drôles, c’était dynamique, vif et vraiment bien trouvé. Et puis ça change des one-man shows habituels : ici, on change souvent de rythme et d’humoriste, les blagues fusent à tout va, sur tous les sujets possibles et imaginables, et il y a même une place réservée à l’impro (cf le feuilleton télé marocain improvisé !) Un super bon moment, en tous cas ; comme c’est tous les mardi et que les humoristes ne sont jamais les mêmes, on y retournera peut-être !

 

Ensuite on a dîné de Mc Nuggets réparateurs au Mc Do du métro Bonne Nouvelle, juste à côté du Comedy Club. Ca fait quand même du bien de faire des choses en semaine, on a l’impression d’avoir une vraie vie en dehors du boulot !

 

En tant que début de réponse à l’épineux problème de la séduction et de la drague évoqué dans d’autres postes, je vous propose Séduction by Kamal. Ce site est destiné à des hommes « bien, cultivés, éduqués » qui ne comprennent pas pourquoi ils sont malchanceux en amour. Kamal, visiblement expert en séduction, leur explique comment marche une femme, ce qu’elle veut entendre, ce qu’elle cherche chez un homme, comment tirer le meilleur parti de son physique, comment trouver le bon look, comment draguer au téléphone… et surtout comment aborder une femme, dans la rue, le tram ou à la plage ! Haha ! Je vous invite à lire plus en détail l’article Aborder une fille : méthode efficace pour réussir son approche. Le site mêle allègrement stratégie militaire et reboostage d’ego à grands coups de concepts de psychologie au rabais, dans la droite ligne de The Game, LA méthode de séduction infaillible qui fait de plus en plus d’adeptes aux Etats-Unis. La conclusion de cet article précis sur l’abordage à tout va :


« Après avoir abordé une fille, il faut, bien évidement, assurer ce qui vient après, n’est ce pas…  ? Il faut donc avoir quoi raconter de séduisant…

Et, au lieu d’apprendre des routines pathétiques que vous trouvez sur des blogs d’ados qui donnent des conseils maintenant en séduction, pensez à développer VOS propres routines, inspirées de VOTRE vie.

Donc, comment trouver des choses intéressantes à raconter, me diriez-vous ?

C’est très simple : Il vous faut une vie excitante et équilibrée. »


Voilà, mec, Kamal a la solution : trouve-toi une vraie vie au lieu de geeker chez toi, et tout ira mieux !


Kamal liste aussi 5 erreurs fatales de séduction :

 

  • Arrêtez de faire des femmes votre unique motivation

Pas facile ; on s’adresse quand même à des hommes ! Faut-il qu’ils élargissent leur champ d’action aux animaux… ?

 

  • Arrêtez d’être TROP gentil

Ah, la théorie du bad boy que toutes les femmes adorent. Bien que je pense qu’il y ait un peu de vrai là-dedans (hmm, Brad Pitt dans Fight Club qui se bat avec ses petites mimines !), les mecs gentils, c’est bien aussi sur le long terme. Surtout s’ils descendent gentiment les poubelles ou offrent gentiment des fleurs.

 

  • Arrêtez d’être TROP disponible pour les femmes

Non, désolée ma grande, va faire la queue comme toutes les autres.

 

  • Arrêtez d’offrir des cadeaux

Ouais, c’est vrai quoi. Kamal proscrit fermement de payer le resto ou d’offrir des fleurs. Hmm. Je suis sûre qu’il n’achète même pas de chocolats à la Saint-Valentin, ce goujat.

 

  • Arrêtez de montrer TROP d’intérêt, TROP tôt

Oui, attendez au moins un quart d’heure avant de vous jeter sur votre proie.

 

Enfin, Kamal nous fait une fleur en listant les 10 phrases de drague les plus stupides, que je reprends ici :


1.
Est-ce que ton père a été un voleur ? Parce qu’il a volé les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux.

2. Tu n’as pas eu mal quand tu es tombée du ciel ?

3. Tu dois être fatiguée parce que tu as trotté dans ma tête toute la journée.

4. Excuse-moi. On dirait que j’ai perdu Mon numéro de téléphone… Est-ce que je pourrais emprunter le tien ?

5. Est-ce que tu crois au coup de foudre au premier regard ou est-ce que je dois repasser ?

6. Excuse-moi. Est-ce que tu embrasses les inconnus ? Non ? Donc, je me présente.

7. Tes pieds doivent sûrement te faire mal, parce que tu t’es promenée dans mes rêves toute la nuit.

8. Je viens d’arriver dans ta ville. Est-ce que tu pourrais m’indiquer le chemin jusqu’à ton appartement ?

9. Est-ce que tu as un plan ? Je me suis perdu dans tes yeux.

10. La seule chose que tes yeux ne me disent pas, c’est ton nom.


Celle que je préfère, c’est la phrase numéro 3, avec l’emploi audacieux du mot « trotter » dans une phrase censée séduire !


Bref, ce site est une mine d’informations pour tous les apprentis dragueurs… mais aussi pour les femmes curieuses de savoir où ils trouvent leurs idées !

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Ma vie
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 10:00

Aujourd’hui j’écoute Baïla, d’Alliage (en plein revival)

 

Une fois n’est pas coutume, ce post contient des informations, de la culture, du savoir ! Enfin, en quelque sorte. J’ai été extrêmement intéressée par le statut Facebook d’une de mes copines : « En une journée, nous sommes en contact indirect avec pas moins de 15 pénis ». Comment ? De quoi ? Après éclaircissements, il s’agit d’une petite bribe de connaissance amusante dénichée sur le site Savoir Inutile. Le sous-titre de ce site est « Tout ce qui ne sert à rien pour briller en société ». Je vous conseille tout de même de ne pas mentionner les quinze pénis à un dîner en ville, enfin, ça dépend, c’est vous qui voyez. Sur ce site, vous trouverez des centaines de connaissances étranges et vaines qui s’affichent de manière aléatoire, et vous pouvez même en proposer ! Plutôt divertissant, à consulter par exemple avant la pause déjeuner au boulot, pour pouvoir frimer à table. « Quoi, tu ne sais pas ce que c’est qu’un liponombre ? Pff, c’est terrible cette faillite du système éducatif français… »

 

(A ce propos, je voulais vous signaler qu’un projet à l’étude de réforme du secondaire consiste à supprimer l’histoire-géo du programme de Terminale S en couvrant les 2 années en une en Première S. Je suis très partagée sur cette mesure, je ne sais pas encore quoi en penser. Avis bienvenus bien sûr !)

 

Sinon, voici l’adresse d’un site absolument jouissif : This is Why You’re Fat, Voilà Pourquoi Tu es Gros. Sur ce site, les gens publient des photos des plats les plus « grossifères » qui existent. Et comme il y a beaucoup d’Américains qui participent, on peut y découvrir des bombes caloriques plutôt inconnues dans nos contrées, comme les sprinkles (petites paillettes de chocolat colorées qu’ils saupoudrent un peu partout) ou des sirops aux couleurs étranges (bleu, violet) qui dégoulinent sur des montagnes de sucreries. Voici par exemple The Smortuary : une couche de chamallow, une couche de beurre de cacahouète, une autre couche de chamallow, le tout coincé entre deux « Pop tarts » (pâtisseries plates et rectangulaires) et recouvert de chocolat chaud.



En français, je crois qu'on appelle ça un "étouffe-chrétien". Non, un "étouffe-toutlemonde".
 

Notons deux contributions importantes : le Japon, avec des chips recouverts de yaourt aux fraises.



 Incroyable d'avoir eu une idée pareille! J'adore le parmesan et la glace citron, par exemple, mais je n'ai jamais pensé à les associer. Hmmm...


Et le monde de sorciers, qui nous livre ici la recette de la Bieraubeurre (Butterbeer), la fameuse boisson que Madame Rosmerta, de la saga Harry Potter, sert dans son bar « Les Trois Balais », à  Pré-au-Lard. (Oui, j’ai eu une période fanatique Harry Potter, et j’ai juste une très très bonne mémoire des noms…)



 A boire avec modération (et vêtu d'une cape).


Et pour finir, une image qui vient étayer mon article précédent et qui est d’après moi la preuve du grand complot des pingouins :


Je suis désolée, mais MON film de Noël ne sera certainement pas à base de pingouin. N'en déplaise à tous vos lobbys pro-pingouinistes.

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! Une de mes collègues a apporté des croissants, et il fait beau au-dessus de Paris. Tout est bien dans le Meilleur des Mondes possibles!
Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 15:21

Aujourd’hui j’écoute (aussi) The Storm, de Soan (à trouver sur Deezer).

 

Eh oui, vous ne rêvez pas : un deuxième post aujourd’hui ! C’est pour me rattraper de dimanche. En plus, j’ai fini ce matin en quatrième vitesse un projet « urgent », alors je flâne un petit peu, en ce début d’après-midi. Je n’ai même pas fini de vous raconter ma journée d’hier, aussi appelée « Journée Putafranges n°1 et P’tit Filou ». Le final en a pourtant été magique !

 

Bon, je passe sur les lessives, le ménage etc… et en arrive direct au film du dimanche soir : Canine, alias Kynodontas (oui, c’est un film grec. En VOST au MK2 Beaubourg, s’il vous plaît !) L’œuvre a été présentée à Cannes, ce qui laisse présager le pire comme le meilleur. C’est le couple de gentils allumés qui m’ont proposé d’aller le voir. Loin de moi l’idée de décharger la faute sur eux, mais… ! Non, je plaisante. Canine n’est pas un mauvais film. Ce n’est pas non plus un bon film. C’est un film trop étrange pour être appréciable à travers des critères de « bon », « mauvais » ou « petit pois ». C’est l’histoire d’une famille installée dans une belle villa sur les hauteurs d’une ville. Le père est cadre à l’usine du coin, la mère femme au foyer. Les trois enfants, chacun la vingtaine bien sonnée, ne sont jamais sortis de la propriété. Ils baignent dans une atmosphère sectaire, où les parents les nourrissent de fausses peurs (chats mangeurs d’homme), de croyances irrationnelles (les avions dans le ciel sont des jouets), et d’un vocabulaire complètement artificiel (la salière s’appelle ainsi « téléphone », et les « zombies » sont de petites fleurs jaunes). Le début du film, à cet égard, est très réussi, et retranscrit bien une ambiance fermée, fanée et sous tensions. Une employée de l’usine vient régulièrement satisfaire les besoins sexuels du fils contre paiement de la part du père. Bon. Et à cause d’elle, qui vient de l’extérieur, tout dérape… A cause d’elle, mais pas seulement. L’équilibre de cette maison est si fragile qu’il suffit d’un grain de poussière (un film « non autorisé », des larmes sur les joues de la mère, une caresse un peu appuyée) pour tout dérégler. Jusqu’à la chute…

 

 
Leur idée d'un divertissement l'après-midi: une partie de cache-cache chronométrée en maillot de bain. Concept à exploiter dans l'open-space.


Et là, vous vous dîtes : Ok, c’est un film complètement chelou, mais ça a l’air pas mal. Vous n’avez pas tort. Mais malheureusement, je suis obligée de mentionner :

 

-la scène où le fils tue un chat dans le jardin à coups de sécateurs (je l’ai senti venir à partir du zoom sur ce petit chaton adorable : il y avait marqué sur son front « Je vais mourir ! »).

 

-la scène où la sœur aînée couche avec son frère (oui oui). Je vous passe les détails, contrairement au film, qui ne vous en passera aucun.

 

-la scène où la sœur aînée (encore elle) danse comme une échappée de l’hôpital Sainte-Anne avec un regard fixe qui vous force à vous tortiller de gêne sur votre siège.



 Attention, elle ne va pas tarder à danser. Eloignez les enfants et les personnes cardiaques.


-la scène où la sœur aînée (toujours elle) se brise une canine à coups de petite haltère en métal. Là encore, aucune éclaboussure de sang ou bris d’émail ne sera omis.

 

-la scène où la sœur cadette réveille son père en lui léchant le torse, puis l’oreille. Il faut savoir que dans cette famille, ils ont des problèmes avec les léchouilles : ils n’en sont jamais rassasiés et sont tout le temps en train de demander : « Tu veux que je te lèche ? » Non merci.

 

Il y aurait encore une multitude de scènes à mentionner (1h36 de pur ébahissement) mais je vais m’arrêter là, vous avez saisi le concept de Canine. Un concept qui se vit, qui ne s’explique pas. Le mieux, c’est la fin : il n’y en a pas. Je pense sincèrement que le réalisateur, ne sachant comment finir et affligé par le reste du film, a juste balancé sa caméra et s’est dit « Tant pis pour leurs gueules ». Résultat : un superbe fou rire au générique final, devant l’absence de chute d’un film pourtant l’archétype du film qui ne peut être sauvé que par sa fin.



On s'identifie d'autant mieux à ce jeune homme "enfermé dedans" que nous aussi, on cherche à s'enfuir. De la salle de ciné.
 

Par contre, en discutant avec Putafranges n°1 et Filou, j’ai appris deux choses réjouissantes :

 

-Je leur ai soumis l’anecdote de la « drague-au-sac » des Halles vendredi, et j’ai quêté l’avis de Filou sur la question. Résultat : s’il était ébloui par une créature, mettons, à la terrasse d’un café, il lui dirait… pas grand-chose ! Dur de trouver une bonne phrase d’accroche. Comme il le dit si bien : « Pas facile d’être un loser ». Ca doit tout de même s’apprendre quelque part…

 

-Putafranges n°1, qui organise les meilleures soirées de Paris (d’après moi), a pour prochain projet, fin janvier, une soirée à thème Las Vegas, ambiance casino ! La classe ! Déjà, ce sera l’occasion d’étrenner une robe longue que je n’ai jamais mise, et puis moi, le casino, ça ne m’évoque plus qu’une chose : Brad Pitt en costume en train de faire des blagues ! What else ?

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Cinéma
commenter cet article

Présentation

  • : Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • : Parce que l'ennui, vous connaissez, et que vous voulez un moyen de lutter. Parce que je ne vous laisserai pas tomber! Parce qu'avec un peu de chance, vous esquisserez un demi-sourire en parcourant ce blog. Parce que moi aussi ça m'occupe de l'écrire... Pourquoi pas?
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories