Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 11:46

Today I'm listening to Man! I feel like a woman, by Shania Twain

Eh oui, hier je n’ai pas pu publier de post. J’ai failli à mon rythme quotidien ! C’est ça, le dimanche. On traîne, on traîne, on brunche, on traîne, on fait une lessive, on fait le ménage, on fait une deuxième lessive, on traîne, on va au ciné, on rentre, on dort. Quel programme palpitant ! Pas étonnant que je n’ai pas eu le temps de vous raconter tout un tas de choses passionnantes !



Encore un week-end au top de ma forme!
 

Samedi après-midi, après mon traditionnel cours de suédois, je suis allée prendre un verre/goûter avec l’ancien Président d’une de mes associations étudiantes. Le Prez était en stage à Denver pendant trois mois. Nos retrouvailles ont eu lieu au Paradis du fruit, près d’Opéra. J’avais dans l’idée d’aller siroter un Bubble Tea à Zen Zoo, mais c’était encore plein ! Tant pis, on s’est donc vengé sur un fondant au chocolat et un bon cocktail de fruits. C’est sûr que ce n’est pas donné, le Paradis du Fruit, et celui d’Opéra a une grande salle assez bruyante, où nous étions au coude à coude avec nos voisins. Mais c’était sympa quand même, surtout parce qu’on s’est (comme d’habitude) raconté nos vies, nos stages et nos amours. Le Prez est gentleman : il m’a donc invitée. On n’en fait plus, des comme lui !

 

On a ensuite fait une petite balade digestive jusqu’à l’épicerie japonaise Kioko, rue des Petits Champs. Je voulais acheter du mirin, cette sauce à base de saké qui donne un goût et une couleur caramel à tous mes plats, et qui mélangé à de la sauce soja constitue une sauce délicieuse avec du poulet, par exemple, ou sur du riz (vous voyez à quel point ma cuisine est élaborée !) Il paraît que pour les Japonais, le mirin, c’est comme l’huile ou le beurre pour nous les Français : ils en ont toujours chez eux et ils en mettent un peu partout. J’ai donc acheté deux bouteilles, pour voir venir, ainsi qu’une grande bouteille de sauce soja. Mon ami Prez m’a été super utile, du coup : dans cette boutique pleine de trésors exotiques, où les emballages sont indéchiffrables et où il faut donc se remettre au hasard, il a déniché des petits pois séchés au wasabi, un délice à l’apéritif ! Je n’avais jamais goûté mais je suis conquise, alors si vous voulez faire l’original quand vous recevez à Noël… ! Pour tous les produits japonais, Kioko est vraiment exhaustif et de qualité ; je ne suis encore jamais allée chez les Frères Tang, mais c’est visiblement une référence.

 

Eh oui, ça se mange!

Et le dimanche matin, de temps en temps, c’est brunch, parce qu’après une grasse matinée on a faim… Alors ce dimanche, rendez-vous au métro Parmentier avec Putafranges n°1 et son cher et tendre, Filou. Le restaurant s’appelle Soya, dans le 11ème, et il propose, à 22,50 €, un « brunch végétarien ». Je l’avoue, j’étais sceptique, mais Putafranges m’avait convaincue. Les légumes, ce n’est pas spécialement mon truc, et je n’ai aucune sensibilité végétarienne ; pourtant, ce buffet valait le détour. Nous avons abreuvé notre gosier avec un jus de fruits frais home made, à base de carottes, de pommes, de betteraves et d’au moins trois ou quatre autres fruits ; nous avons aussi testé un thé blanc aux fleurs pas mal du tout, servi dans une jolie théière en fonte. Sur les grandes tables en bois, dans un décor clair et un peu « comme à maison » (beaucoup de bois, des bancs…), on a goûté du houmos à tomber, une soupe aux carottes et épices qui piquait vraiment beaucoup !, des lasagnes au tofu, des pommes de terres au romarin, une tarte au fromage et autre chose, des carottes râpées… Pour le sucré, le crumble fruits rouges était délicieux, ainsi que le moelleux au chocolat, et le carrot cake était pas mal. Bref, pour un prix plutôt honnête pour un brunch, on s’est vraiment régalé, et on a traînaillé là jusqu’à 14h30. Petite anecdote : le serveur nous confie que les moelleux sont du jour mais qu’ils sont meilleurs chauds, alors il peut nous les passer au micro-ondes « si nous n’avons rien contre ». Le pauvre, s’il voyait mon alimentation habituelle, il saurait que je n’ai aucun scrupule à me servir de ce bon vieux générateur d’ondes nocives !

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Going out
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 21:19

Today I'm listening to Vem vet, Lisa Ekdahl

Je suis extrêmement fière de moi, parce que hier (vendredi) j’ai commencé mes cadeaux de Noël ! Je les ai même presque finis ! Ha ! Quelle efficacité ! Il faut dire qu’en fin de matinée, je ne me sentais pas très bien et j’ai donc pu quitter le bureau et dormir un peu… Mais vers 14 heures, j’allais subitement mieux, alors direction les Halles pour une grosse séance shopping à la FNAC. C’est trop bien de flâner dans les rayons, de vraiment prendre le temps de choisir, de tout regarder. Comme chez Séphora, où je sens tous les parfums et tripote tous les échantillons de maquillage. Avec tout ça, il était 18 heures quand je suis rentrée chez moi ! Mais l’après-midi fut productive et j’espère juste que mes beaux cadeaux (qu’il m’est impossible de dévoiler ici !), plairont à leurs destinataires. J’ai acheté trois romans à ma chère filleule de 13 ans et demie, et me balader dans le rayon « littérature ado » m’a rendue toute nostalgique de la belle époque où je lisais Marie-Aude Murail, Agnès Desarthe, Moka et j’en passe… Mais bon, vous me connaissez peut-être à force, je suis souvent nostalgique !

 

En sortant du Séphora, j’ai eu la chance d’expérimenter une technique de drague que je n’avais encore jamais rencontrée. Le jeune homme est venu se cogner exprès les tibias contre mon sac FNAC, avant de s’écrier « Aie » ! Je me suis donc tournée et lui ai dit « Pardon ». Ce à quoi il répond en me fixant : « T’es TROP belle ». Intéressant… Je ne nie pas l’effet agréable sur l’ego de ce genre de rencontres, mais est ce qu’elles débouchent parfois sur un réel rendez-vous, ou bien ces mecs patrouillent-ils dans les Halles ou ailleurs toute la soirée en enchaînant les coups dans les tibias et les compliments dans le vent ? Aucune idée, je ne me suis pas éternisée pour le savoir. Si j’étais un mec avec assez de courage pour aborder une inconnue et lui dire que je la trouve TROP belle, j’en profiterai pour prononcer autre chose de plus spectaculaire et subtil, genre « Excusez-moi, vous m’avez hypnotisé, je n’ai pas vu où j’allais » ou bien « Vous êtes tellement belle, mademoiselle, que je suis obligée de vous offrir un verre ! » Ok, c’est nul aussi, je vous l’accorde. Faut croire qu’il n’y a pas de bonne entrée en matière pour la drague dans la rue. Tiens, je pense explorer ce sujet sous peu grâce à mon ami l’Internet, je suis sûre que quelqu’un s’est déjà penché dessus ! En attendant, si vous avez des « pick-up lines », ou « phrases de drague » à partager en commentaires… !

 

Et sinon, hier soir j’ai vu La Route, en ce moment au cinéma avec Viggo Mortensen et Charlize Theron. Ce film m’a tellement bousculée que j’ai du mal à en parler (même par écrit). Autant le livre de Cormac Mc Carthy, du même nom, m’avait laissée assez froide, autant l’adaptation en film m’a emportée. Je pense que c’est dû au style de McCarthy, très sec et distant. L’histoire m’avait plu sans m’émouvoir. Là j’étais scotchée à mon fauteuil de cinéma, pleurant, tremblant, sursautant. C’est l’histoire d’un homme et de son petit garçon qui marchent dans un monde qui se meurt, suite à une catastrophe nucléaire. C’est une histoire sans couleurs, en gris et blanc et noir, si sombre et dure que je trouve l’interdiction aux moins de 12 ans un peu légère. Certes, il n’y a pas tellement de déversement de sang, mais suivre deux êtres qui survivent dans un monde si âpre qu’ils espèrent la mort pour en échapper, c’est immensément triste. Je ne sais pas pourquoi, mais ce film m’a beaucoup touché, si bien que je me sentais très déprimée hier. Je ne le reverrai pas, mais je suis heureuse de l’avoir vu une fois.

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Ma vie
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 10:48

Aujourd’hui j’écoute Vive la fête, Noir Désir

 

Une dénommée Sophie, que je crois connaître en personne mais je ne suis pas sûre !, a osé critiquer ma référence aux pingouins dans mon post sur 2012. J’y insinuais que les dialogues étaient si mauvais qu’ils devaient avoir été écrits par un pingouin, attaquant ainsi les qualités scénaristiques des pingouins. Cette Sophie regrettait que cette délicieuse espèce animale n’ait pas de droit de réponse sur ce blog et m’enjoignait donc d’écrire un article les célébrant et les portant aux nues. C’était mon plan initial, jusqu’à ce que je tombe sur ce site : Fuck You, Penguin.

 

Dans ce blog admirable, Matthew Gasteier « dit leurs quatre vérités aux animaux mignons ». Qui n’a jamais rêvé d’insulter un de ces chatons duveteux avec leurs grands yeux comme des billes ? Ou de donner un grand coup de pied dans un de ces bébés pingouins aux plumes ébouriffées ? Comment ça, personne ? Bon, peut-être ne partageons-nous pas les mêmes tendances perverses. Personnellement, ce blog me fait mourir de rire, surtout quand l’auteur se met à attaquer les animaux en général, de façon totalement stupide et arbitraire, mais très drôle à mon avis. Morceaux choisis (avec traduction française) :


Je parie que tu penses que tu as carrément inventé cette pose. Eh bien tu sais quoi, glandu : LES OISEAUX UTILISENT CETTE POSE DEPUIS DES ANNEES. Tu n’as pas l’air contemplatif, tu as juste l’air d’un drapeau mexicain avec des ailes. Au fait, « Colombe aux fruits » ? Le nom le plus naze de l’univers.



Hé, loser : TU VIS DANS UN PUTAIN DE CRATERE. Trouve-toi un boulot, parasite.


C’est quoi ce bordel concernant les antilopes bizarres ? Gerenuk, tu es tellement adorable, et en même temps si terrifiant, comme si un personnage de Disney se mettait à torturer la maman de Bambi pendant que Bambi regardait. Ton torse est normal, mais à part ça tout le reste de ton corps me flippe complètement.
 

C’est ta tête qui me perturbe vraiment, cependant. Tu as des jambes étrangement longues, un cou étrangement fin et long, des oreilles bizarres, mais si encore tu avais une tête normale… Mais ta tête me donne juste envie d’écrire à un membre du Congrès pour qu’il crée une agence gouvernementale spéciale chargée de surveiller tes mouvements et de vérifier que tu n’as pas crée un réseau international de blanchiment d’argent pour financer tes projets de me contrôler mentalement. Donc continue à mâchonner cet arbre, et laisse tes sabots en bonne vue. Je ne voudrais pas avoir à faire quelque chose que l’on regretterait tous les deux.


Hé mec, elle est cool ta tête. Quoi, ils n’avaient plus de têtes proportionnées au magasin ? J’ai fait un petit calcul, et même si je perdais une jambe, j’aurais toujours 100% de jambe de plus que toi. Prends-toi ça dans les dents.


Cher Ocelot,

 

Je suis vraiment ravi que tu apprécies le blog, mais il se trouve que je suis un humain, et que je ne suis donc pas attiré par les chats. En outre, je considère le fait que tu publies à tout va des photos aguicheuses de toi sur Internet HAUTEMENT dangereux, et je te conseille d’être plus prudent avec les photos de toi dans des positions compromettantes. Pour te donner une leçon, j’ai posté cette photo sur mon blog pour que tu réalises qu’une fois que quelque chose est sur Internet, c’est pour toujours.

 

Cordialement,

FYP

 

PS : Je ne sais pas si c’est toi qui appelle à la maison au milieu de la nuit et ronronne au téléphone, mais si c’est toi, arrête s’il te plaît.

Ah, ça m’a fait du bien ce déferlement de haine envers nos amis les bêtes. Notez que j’ai soigneusement évité le sujet des pingouins, pour ne pas en rajouter (le site porte quand même leur nom !)

 

Pour finir, voici une photo publiée récemment par le New Yorker : 49 chefs d’Etat et de gouvernements ont accepté de se faire tirer le portrait par le photographe Platon, en marge de l’Assemblée Générale de l’Onu. Même si on compte trois grands absents (Hu Jintao, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, qui « déteste les photos »), on retrouve Barack Obama, Silvio Berlusconi, Dmitri Medvedev, Lula Da Silva, mais aussi Gordon Brown, Mahmoud Abbas, Mahmoud Ahmadinejad, Jacob Zuma, Robert Mugabe, ou encore Mouammar Kadhafi et Hugo Chavez. Enjoy !


null
Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 11:03

(Today I’m listening to Goodbye Stranger, by Supertramp )

 

Pour occuper la journée de bureau, il y a Facebook, Gmail, VDM, DTC, les sites d’info, vente-privée, mes blogs favoris et puis... et puis il y a Autocomplete me. Ce site exploite la fonctionnalité proposée par le moteur de recherche de Google, qui « suggère » des thèmes de recherche en fonction des recherches les plus populaires. Par exemple, vous tapez les lettres « ca » dans le Google français: il vous propose Caisse d’Epargne, Caf, Carrefour, Castorama, Canal plus et Camaïeu, car ce sont les recherches les plus populaires en France commençant par « ca ». On appelle ce principe de suggestion de recherches pertinentes l’Autocomplete. Mais il arrive que ces recherches « populaires » soient extrêmement surprenantes… Autocomplete me entend donc recenser les demandes les plus étranges des internautes, et c’est vraiment hilarant. Un petit exemple :

 


 

Et si vous vous sentez une âme d’artiste aujourd’hui, rendez-vous sur ce site, crée par Miltos Maneta en 2003. Vous pourrez ainsi rendre hommage au peintre Jackson Pollock, célèbre pour ses jets de peinture multicolore sur ses toiles, à votre façon…

 

Sur ce, je vais me (re)mettre au travail. Snif. L’open space est plongé dans un religieux silence, qui exprime concentration et efficacité. Seul le bruit de mes doigts tapotant sur le clavier vient troubler ce recueillement. Le thé refroidit dans les gobelets, les emails sont reçus, traités et effacés sans tarder. On bosse, quoi. Ca me fait parfois penser au monologue mythique d’ouverture de Trainspotting, le film de Danny Boyle (mais aussi le livre d'Irvine Welsh) :

« Choisir ta vie. Choisir ton boulot. Choisir ta carrière. Choisir une famille. Choisir un putain de grand écran, choisir des machines à laver, des voitures, des lecteurs CD, des ouvre-boîtes électriques. Choisir d’être en bonne santé, d’avoir un faible taux de cholestérol et une assurance dentaire. Choisir des remboursements de crédit immobilier à taux fixe. Choisir un premier logement. Choisir tes amis. Choisir des vêtements pour le week-end et des bagages assortis. Choisir un costume trois-pièces à crédit parmi une gamme de putain de tissus. Choisir de bricoler et te demander qui tu peux bien être un Dimanche matin. Choisir d’être assis sur ce canapé, à regarder des jeux télé abrutissants et abêtissants, tout en enfournant de la putain de junk food dans ta bouche. Choisir de moisir jusqu’à la fin de tout ça, méprisant et aigri dans une maison pourrie, en n’étant rien de plus qu’une gêne pour les rats égoïstes et tordus que tu as engendrés pour te remplacer. Choisir ton avenir. Choisir la vie. »

 


L’humeur est morose… mais ça ira mieux à l’heure de sortir du travail ! Si on en croit Stephan Zweig, « il est des heures vides, creuses, qui portent en elles le destin ». Peut-être est-ce le cas de ces longues journées de stage…

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 10:54

(Today I'm listening to Stereo Love, by Edward Maya feat. Alicia)

Minute cinéma aujourd’hui : je me rends compte que j’ai oublié de vous parler de 2012, que j’ai vu ce week-end (en langue de Shakespeare, ou plutôt de l’oncle Sam, s’il vous plaît). J’y allais avec pas mal de préjugés négatifs, ayant lu moult critiques pas franchement flatteuses. C’est sûr, il n’est pas bon : c’est un film d’action tout juste honnête, bien en dessous des classiques du genre et même de certains succès apocalyptiques récents, comme Le Jour d’Après, mais au niveau d’Indiana Jones 4 (hmm…) Les dialogues sont écrits par un pingouin et l’intrigue ne repose bien sûr sur aucun élément scientifique avéré. La fameuse « fin du calendrier maya », qui implique une certaine fin aussi pour la Terre, décrite dans le film par un grand déluge à consonance biblique, serait en fait comparable, selon les scientifiques, à la fin d’un millénaire dans notre calendrier. Le 21 décembre 2012 correspondrait en fait au 1er Janvier 2000, par exemple. Paco Rabanne, tremble ! Le blog Paranormal (mais sérieux tout de même!) propose un article explicatif intéressant. En outre, la Nasa vient de revoir ses prédictions concernant les pics d’activité solaire, qui n’atteindront pas un maximum en 2012, comme possiblement annoncé (sans que cela ait, de toutes façons, des conséquences de l’ampleur de celles décrites dans le film). Je vous renvoie vers le site même de la Nasa, qui a tenu à démentir elle-même toutes les rumeurs autour de 2012, dont l’inversion des pôles magnétiques, la 12eme planète cachée Nibiru, l’impact de météorite et bien d’autres encore… Pour en revenir à 2012, le film, une seule chose le sauve : la débauche d’effets spéciaux très réussis ! J’ai été assez bluffée par le vol au-dessus d’un canyon de lave en Californie, par la vague géante dans l’Himalaya, et par l’éruption d’un méga volcan à Yellowstone. Bref, des images impressionnantes qui permettent quand même de ranger 2012 dans la catégorie « potable film d’action ».
Et si vous voulez vraiment rigoler, il y a ce site.

 

 

 

Sinon, je suis d’humeur un peu rêveuse et nostalgique cette semaine (comme souvent), alors je commence un cycle « films d’adolescents »… Je veux revoir mes classiques ou bien simplement des films qui m’ont beaucoup plu quand j’avais quinze, seize, dix-sept ans. Hier j’ai donc regardé Ghost World, un film étrange qui est sorti en 2002 et qui compte une toute jeune Scarlett Johansson, cheveux châtain naturels et même moue boudeuse, au générique. Je l’avais découvert deux ans après sa sortie, à la télé, et j’avais adoré. Hier, ça se confirme : je l’aime de cet amour tendre qui dure toujours. Bien sûr, j’ai grandi, j’ai un peu plus de recul (un peu !), mais il ne perd aucun de ses charmes. C’est l’histoire de deux lycéennes, Enid et Rebecca alias Scarlett, qui viennent d’avoir le bac et qui voient donc tout l’été s’étirer devant elles. Elles n’aiment pas la plupart des gens de leur âge, qu’elles trouvent superficiels et stupides ; elles ne savent pas quoi faire de leur vie à la rentrée. Ce qui est poignant, c’est qu’elles choisissent peu à peu deux voies différentes : Scarlett « se range », trouve un petit ami et s’inscrit en fac à la rentrée, tandis qu’Enid s’enferre dans sa passion, les années 50, grâce à l’amitié qu’elle noue avec un passionné de cette période, qui a lui-même 50 ans ! La fin, je ne vous la dis pas bien sûr. Le film est très drôle et touchant à la fois, les personnages très différents des habituels films parlant des ados aux Etats-Unis, le ton est libre et intelligent. Alors, plutôt Enid ou Rebecca ? Voici la bande-annonce, en attendant la suite de mon cycle « Adostalgique »…

Repost 0
Published by Miss Malice - dans Cinéma
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 13:56

(Aujourd'hui j'écoute Sabali, d'Amadou et Mariam )

 

C’est moi ou il fait super froid aujourd’hui ? Bon, au moins il ne pleut pas, mais comme j’étrenne ma nouvelle jupe made in England au bureau, mes jambes se transforment en glaçons… Heureusement, j’ai rapporté de délicieux biscuits au chocolat, à la guimauve, au miel… à partager avec les collègues. Un petit thé par-dessus le goûter, et ça repart !

 

Pour commencer voici des photos de mes trésors trouvés Outre-Manche. En fait, il s’agit juste d’accessoires et d’un T-shirt, le tout trouvé à Camden ou Notting Hill pour trois fois rien, mais que voulez-vous, je suis ravie ! Très fière du potentiel « rock excentrique Grand-Britton » de ces articles rigolos.



 

 
            
Bilan : une écharpe reine de la savane, assortie à un splendide collant sans pieds léopard violet (pas encore trouvé avec quoi j’allais le porter), un T-shirt avec des CRS qui affrontent des papillons (je l’ai aimé au premier regard), des chaussettes Che Guevara pour que mes petons bénéficient d’une chaleur toute Sud-américaine, et un pendentif étrange, représentant d’après moi la tête de Napoléon surmontée de son bicorne endiamanté… Awesome isn’t it ?

 

Cette parenthèse shopping « Regardez ce que j’ai trouvé je suis trop contente ! » me permet de mentionner un blog qui parle de mode, mais de façon assez atypique, et qui est plutôt bien fait. Fashion… Faut pas passe au crible les blogs « mode/fashion/beauté » de ses consoeurs et pointe du doigt les fautes de goût, les looks ridicules ou les prises de melon, liens et photos à l’appui. C’est assez drôle, car il faut l’avouer, certaines des demoiselles qui posent dans leurs tenues choisies connaissent parfois des ratés… Ce n’est pas très grave et ça arrive à tout le monde, la preuve ! Mais ce blog se démarque surtout parce que c’est un homme qui le tient. Oui, un mec, un vrai, un qui regarde du sport à la télé avachi dans le canapé ou joue à Wow avec ses potes. Un mec comme ça, mais aussi comme ci : assez pointu en mode, doté d’un bon sens critique et d’une grosse dose d’humour, connaisseur de toutes les tendances et à l’œil affûté. L’homme idéal, peut-être, pour certaines ? En tous cas, son regard sur la blogosphère fashion est assez rafraîchissant.




Il se peut que l’auteur de Fashion Faut pas ressemble à ça… ou à ça !

J’en profite aussi pour vous parler d’un blog « bédé » très attachant, celui d’Ana-a, Ana c’est moi ! (Oui, aujourd’hui c’est un post 100% filles). Ana a un sacré sens de l’humour, assez décapant, surtout quand elle nous parle de sa vie au bureau, de ses copines ou de sa vie sexuelle, et ses dessins croquent parfaitement toutes les situations. Elle a décidé de s’absenter un moment, n’ayant plus trop de temps pour poster (elle dit que tout va très bien dans sa vie, donc dommage pour nous, mais tant mieux pour elle) ! Mais la lecture des archives vaut le coup !

 

Enfin, comme les filles, ça aime l’amour (lol ptdr, on dirait une chanson de PZK), eh bien Parlons d’amour ! Sur ce site fabuleux, vous pouvez parler d’amour, de sexualité, de vie à deux, de la Saint-Valentin… sur des forums à la mise en page rose bonbon. Il y a aussi une partie « rencontres amoureuses », car tout le monde a droit au love et aux papillons dans le ventre ! Mais si en théorie tout le monde y a droit, certains n’ont pas fini de chercher…


L’accueil chaleureux et les remarques constructives des membres du forum donnent vraiment envie de se confier.

17 ans, c’est un peu tôt pour chercher un homme. Un faux rebelle tout juste pubère, voilà ce qu’il lui faut.



Moi je dis « Fonce ». Mais parles-en avec ton mari d’abord…


Bien joué, le petit « lol » qui nuance un peu le « désespérément ».


Bonjour, lumière-ténébreuse. Moi c’est poney-fringuant. Tu veux qu’on parle de rap gothique dans mon tipi ?


Ah, je crois que ton vœu n’a pas été exaucé…


La question est : sais-tu aimer les filles d’au moins un pays, n’importe lequel ?


C’est tout pour aujourd’hui, même si le site cache sans doute d’autres perles ! Pour parler d’amour, je préfère Marguerite Yourcenar : « L’alcool dégrise. Après quelques gorgées de cognac, je ne pense plus à toi… »

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 14:41

Me revoilà ! (Pas très) fraîche comme un gardon, vu que je suis rentrée par l’Eurostar de 5h23 heure londonienne, mais bon… Je lutte un peu au bureau là, mais bon, demain ça ira mieux ! Le week-end Outre-Manche était super, fait de soirées agitées, de pas mal de shopping !, de deux grosses balades à Notting Hill et à Camden, et d’une après-midi à Covent Garden/Piccadilly. J’avais oublié mon appareil photo (évidemment), mais ce soir je prendrai en photo les trésors que j’ai rapportés (vive Camden et ses fringues qui coûtent trois fois rien mais qui déchiiiiirent !) Merci encore à mon amie Smilo de m’avoir reçue, c’était trop bien et promis je reviens au printemps (si tu es d’accord). Cheers, mate, I’ll be back !

 

Vendredi, j’avais consacré un post plutôt long à ce splendide site hors du commun, Hot or Not. Je tenais à vous présenter aujourd’hui son opposé, en quelque sorte son yang, le pile de sa face, le côté sans Nutella de sa tartine. Le site s’appelle Sexy people, mais c’est ironique… Là aussi, les gens publient volontairement leur photo, mais pas question de vote ou de système de rencontre : on est là pour rire. Le but est de rassembler toute une collection des photos les plus kitsch du monde, rangées par décennie, par style vestimentaire, par pays… Quelques aperçus choisis :


Russell, 1988, USA

Ah, les années 80. Une sombre période dans l’histoire des cheveux.


Mike, 1989, USA

On ne rit pas s’il vous plaît : moi aussi j’ai eu un T shirt Tortues Ninja… et même que je connais le nom des 4 tortues par cœur ! Et vous ?


Roland, 1970, Holland

Les gens qui décident des costumes lors des spectacles de l’école sont vraiment cruels.


Joseph and Emmet, 1990, USA

C’est quoi, déjà, le proverbe ? Tel maître, tel chien ? Ou l’inverse ?


Family, 1992, USA

Ils doivent bien se marrer, aux repas de famille.


Elise, 1994, USA

Elise n’est pas contente.

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup de photos d’origine américaine, probablement parce qu’il existe là-bas cette atroce coutume des portraits annuels individuels à l’école, qui ne permettent jamais d’oublier ces deux dents manquantes sur le devant ou ce chouchou à paillettes sur le côté de la tête. J’aime beaucoup le concept d’autodérision de ce site, qui nous rappelle gentiment que ce n’est pas grave d’avoir été ou d’être un peu kitsch parfois ; tout le monde a des photos qu’il préfèrerait oublier. Dans le même esprit, il existe aussi Ackward Family Photos, qui recense les photos de famille les plus étranges, les plus décalées, les plus embarrassantes aussi… Je vous conseille encore Happiest People Ever, qui collectionne les photos où les gens font la tronche… Comme celle-ci :

 



Au mois de décembre, nombre d’enfants sont traumatisés par les traditionnelles photos avec le Papa Noël, qui leur donne ensuite des cauchemars…


Et voilà! Je termine assez tôt le post d'aujourd'hui, car je m'endors au-dessus de mon clavier, mais je vous laisse avec de quoi vous occuper. Vous connaissez le "jeu des boîtes", alias "A prendre ou à laisser", présenté par Arthur sur TF1? Eh bien, Meal or Not Meal, c'est exactement le même principe, avec appel du "banquier" et suspense terrible à l'appui. Alors, que cache votre boîte? Qu'y avait-il dans celle que vous avez éliminée? Et qui a assassiné le président Kennedy? A vous de trouver...!

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 13:58

Vous connaissez l’émission Belle Toute Nue qui passe sur M6 de temps en temps ? Non ? Ce n’est pas très grave. Cet exemple me permet juste d’introduire (habilement) le sujet de ce post, à savoir : l’apparence des gens et Internet. Dans cette émission typique de relooking (consacrée aux femmes, à leur souci de se sentir belle, avec un gay sympathique et blagueur comme animateur), un des moyens utilisés pour aider les femmes mal dans leur peau à surmonter leurs complexes est de projeter une image géante d’elles en sous-vêtements sur la façade d’un immeuble de Paris, et puis de recueillir les avis des passants. Je peux éventuellement comprendre l’utilité de cette démarche dans le cadre d’un grand processus de changement, avec une censure positive appliquée vis-à-vis des avis recueillis. Vous vous doutez bien, en effet, que si un badaud s’exclamait : « Mais qui est cette mocheté ? », l’entreprise de regonflage d’ego perdrait en efficacité. Personnellement, je ne voudrais être soumise à ce genre de torture pour rien au monde. Et pourtant, il existe tout un site de masochistes qui aiment savoir ce que des gens pris au hasard pensent de leur physique : il s’agit de Hot or Not.

 

Le concept de Hot or Not est très simple : vous postez une photo de vous sur le site, et les gens votent. Ils vous classent sur une échelle de 1 à 10, du plus repoussant au plus appétissant. Pour les attendrir, vous pouvez écrire quelques lignes de texte sous votre portrait. Le but du site est bien entendu de favoriser les rencontres, donc lorsque vous regardez des photos, vous pouvez définir des critères d’âge ou bien géographiques. En cliquant sur « Meet me », vous obtenez plus d’informations sur la personne de votre choix (goûts, langues parlées…) Si vous voulez toujours la rencontrer, il faut vous créer un compte (gratuit) pour pouvoir la contacter. Et voilà ! A noter : il existe depuis peu une version française, qui compte beaucoup moins d’inscrits que l’anglophone, mais qui suit le même principe affligeant.

 

Que les gens soient prêts à quêter l’avis d’inconnus sur leur physique et à les rencontrer par ce biais-là, je trouve ça assez étonnant, mais bon, Internet est un pays libre. Malheureusement, certaines de ces photos et les commentaires les accompagnant sont pour le moins étrange… Voici un petit florilège des modèles amateurs de Hot or Not, avec la traduction en-dessous. Vous pouvez agrandir les images en cliquant dessus.


« Comment ça va ? Ne soyez pas trop dures mesdames ».

Hmmm… D’accord. Dommage.


Hum, tout à fait la photo que j’aurais choisie pour renvoyer une bonne image de moi. Assiette sale+télécommande+casquette : je vote Hot !


« J’aime mes amis, j’aimais faire du jogging avec mon chien, mais il est au paradis des chiens à présent…Il me manque…De bonnes vibrations, une bonne entente intellectuelle, et quelqu’un de marrant à qui parler. »

Maintenant que le chien a réussi à lui échapper, elle se venge sur ce pauvre chat en l’attaquant à coups de seins. Psychopathe !


« Je suis un peu froid, mais je me réchauffe vite. Je cherche des filles positives qui aiment rire. Etes-vous l’Elue ? Prenons un café ou un thé ensemble. Je pense que vous méritez une chance de me rencontrer ».

Qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ?


« Je m’appelle Lea. Je suis végétalienne, et militante pour les droits des animaux. J’aime l’hiver, et le froid et tout particulièrement le tonnerre, mais cela ne signifie pas que je ne peux pas apprécier une chaude journée d’été ensoleillée. Les bougies et l’encens illuminent un peu mon monde. Je suis assez cool et j’aime faire la fête de temps en temps et bien m’amuser ».

Heureusement qu’elle ajoute qu’elle est cool. J’ai cru un instant que cette fille était chiante.   


Les lunettes papillon de diva, j’avoue que ça risque de faire baisser ta note, mon grand.



« Ma mère dit que je suis une perle, je suis populaire. Je ne suis jamais choisie en dernier, je suis populaire ! Je suis Heather ! »

Tous les gens qui ont toujours été choisis en dernier au moment de faire les équipes en cours de sport votent NOT. Yeah !


« Bonjour, mon nom est Ramona. Je suis une étudiante de 27 ans. Je suis moi. Si ça ne vous plaît pas, pas de problèmes. Mais ne mentez pas. Car les menteurs mériteraient d’être emmenés sur la lune et fessés avec des roches lunaires. »

Aïe, ça doit faire mal, les coups de pierre sur les fesses. Surtout des pierres lunaires.


« Je suis très heureux, amoureux et je ne cherche ni plans cul, ni cyber sex ; juste des amis, des votes et un peu de fun. Ce sont juste des photos, les gars. »

Oui, calmez-vous les gens. Ces photos sont juste  pour s’amuser, pas la peine de poser à moitié à poil et de prendre un regard de tueur. Vous êtes ridicules.


« Dîtes-moi ce que vous pensez de moi, j’ai un complexe et nous sommes en train de faire un sondage ».

Elle a trop regardé Belle Toute Nue elle… mais sans tri dans les votes, je sens qu’elle ne va pas avoir le même genre de retours.


« Hello tout le monde ! Comme vous pouvez le voir, seuls une mère ou un chirurgien esthétique pourraient aimer mon visage. Si vous souhaitez me rencontrer, veuillez vous mettre en file indienne car des tops models sont en train d’enfoncer ma porte. Hé, arrêtez de rire, je vous entends ! »

Désolée, c’est nerveux.

 


Et voilà, mon post est à nouveau beaucoup beaucoup trop long… C’est ça d’être une grande bavarde ! Alors rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles aventures… Bon week-end !

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 10:09

En premier lieu, je tenais à adresser un salut enthousiaste et plein de gratitude à Frérot, qui n’est pas mon vrai frère de sang mais mon « frère » d’association du temps où je faisais partie d’une asso étudiante et où j’étais une djeuns qui glandait. Merci Frérot, pour ces pâtes divines que tu as cuisinées avec amour hier soir, merci pour cette sauce de folie dont il faut absolument que tu me transmettes la recette (que je la mette sur mon blog pour tous vous en faire profiter !) Du mascarpone, des oignons, de l’origan, des tomates, de l’huile d’olive, du pesto rosso… J’oublie quelque chose ? En tous cas c’était un délice, surtout accompagné d’un peu de Chardonnay. Par contre, je suis toujours aussi nulle au blind test, promis, je m’entraîne !


En attendant cette recette magique en direct d'Italie, ouvrez grand vos écoutilles, amis lecteurs, car aujourd’hui c’est un post extrêmement informatif. Que se passe-t-il dans le vaste monde IRL (in real life) ? Miss Malice vous aide à rester à la pointe de l’information, de manière ludique bien sûr !

 

Woody Allen va faire un film avec Carla Bruni !

 

Eh oui, la première dame de France a reçu une proposition de la part du scénariste le plus névrosé d’Hollywood, et a accepté de tourner avec lui. Elle a révélé l’info sur le plateau du Grand Journal, sur Canal+, le 23 Novembre. Oh joie ! Même si « elle n’est pas actrice », elle « ne peut pas, dans sa vie, louper une occasion comme ça ». Très bien, mais pour quel rôle ? Sans doute pas du même genre que celui de Scarlett Johansson dans Match Point… Phrase culte de son passage au Grand Journal : « Je fais tout un peu à l’aveugle sinon je ne ferais rien ». Si elle parle de son mariage, je comprends mieux : elle n’a pas dû voir qu’il portait des talonnettes !



Pourvu que ce ne soit pas un remake du « Monstre des Profondeurs ».
 

Johnny Hallyday va tourner dans un film de Tarantino !

 

« Quentin Tarantino est en train d’écrire un scénario pour moi, mais je ne l’ai pas encore lu », a révélé mercredi Johnny à Aujourd’hui en France/Le Parisien. Il a aussi parlé d’une rencontre entre les frères Coen (O Brother, No country for Old men) et son agent. L’idole des Français va-t-il s’exporter sur le tard ? Le truc, c’est qu’il se fait opérer aujourd’hui à cause d’une hernie discale. Papy Johnny n’est plus tout jeune (66 ans), mais ses deux petites filles ont l’air de lui donner une seconde jeunesse.



What, my face ? What’s the problem with my face ?

Faute de zèbres, on peint des ânes

 

Pour la ménagerie Marahland, dans la bande de Gaza, les temps sont durs. Alors, pour attirer de nouveaux visiteurs, Mahmoud Barghout, le fils du propriétaire, a eu une idée : peindre deux ânes en zèbres. « Deux ânes blancs, et de la teinture française, c’est la meilleure ». Même s’il a ainsi crée un petit évènement, les affaires ne vont pas très bien. Que deviennent les animaux des zoos en zone de guerre ? Vous trouverez l’intégralité de l’article de Libé ici.

 

Je suis surprise par le résultat: ça marche vraiment, la technique de la teinture! Méfiance dans tous les zoos à zèbres, donc.

 

Le Masturbe-a-thon, où il n’est absolument pas question de poisson

 

Le Masturbe-a-thon, c’est un « marathon de la masturbation » qui a lieu annuellement et qui vise à établir des records d’endurance, de fréquence… dans l’orgasme. En 2008, il avait lieu à Copenhague, et le record du monde du nombre d’orgasmes à la suite chez une femme a été établi à… 222 ! Ouch. Le premier prix de la catégorie endurance est quant à lui allé à une femme qui s’est masturbée sans interruption pendant cinq heures et quatre minutes. Plus d’infos sur ce drôle de concours crée en 1995 ici.

 

23 ans de coma « conscient »

 

Attention, cette histoire fait froid dans le dos. Un homme a été victime d’un accident de la route en 1983, et son état a été diagnostiqué à l’hôpital de Liège comme « coma végétatif », ce que l’on appelle communément « légume ». Il y a trois ans, des examens médicaux ont révélé qu’en réalité, son cerveau était intact. A présent que l’homme communique par clavier interposé et lit sur un écran, il peut raconter son étrange enfermement à l’intérieur de lui-même. Là encore, je vous renvoie vers l’article de Libération qui en parle. C’est impossible de concevoir la souffrance et la frustration de cet être pensant privé de tout moyen de communication. Cela rappelle le magnifique libre de Jean-Dominique Bauby, Le Scaphandre et le Papillon, où ce journaliste victime d’un accident cardiovasculaire raconte son locked-in syndrom grâce à l’unique façon qu’il a de communiquer : des clignements de paupières. Cette découverte pose aussi la question du diagnostic des comas et du « débranchement » des patients : les légumes sont-ils toujours réellement des légumes ? Les familles ont-elles raison de parfois refuser de « débrancher » leur proche, même vingt ou trente ans après les faits ? Difficile de trancher.

 

Et comme je vais à Londres ce week-end rendre visite à mon amie de prépa Smilo, que je n’ai pas vu depuis plusieurs mois, aujourd'hui il y a deux mises à jour. Vous avez bien lu: deux. C'est quand même sympa d'être stagiaire et d'avoir du temps libre au boulot... Je vous raconterai tout (ou presque) lundi à propos de mon séjour londonien, promis. Et bon week-end de Thanksgiving !

Repost 0
Published by Miss Malice - dans News of the world
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 08:56

Je suis un peu « adostalgique », en fait. J’ai une sorte de nostalgie de mes années collège/lycée, qui étaient loin de n’avoir que des bons côtés mais qui, avec le poids des années (5 ans… eh oui je vieillis !), prennent un lustre et un relief inattendus. Ce qui est bien quand on est « jeune », c’est qu’on se pose plein de questions, mais qu’en même temps on est sûr de réinventer plein de choses, simplement parce qu’on les vit personnellement pour la première fois. Les histoires d’amour, entre autres ! Ok, elles finissent souvent mal. Et parfois, elles ne commencent pas du tout… C’est ce que vivent en ce moment les membres de Sortir Ensemble. Ce site se décrit comme « le premier site de rencontres pour ados » ! Etrange comme concept : quel intérêt de mettre en contact une fille de Marseille et un garçon de Lille, alors que ni l’un ni l’autre n’a la permission de dix heures ? Ca va être compliqué de se voir en chair et en os, les enfants. Mais bon, la vocation du site est heureusement bien plus large et touche à une multitude de sujets liés à cet âge complexe qu’est l’adolescence. A noter qu’une des Google Ads (publicités) présentes sur le site concerne un site de rencontres avec « des jeunes femmes thaïlandaises cherchant l’âme sœur »…

Voici quelques perles des différents forums (sentiments, sexualité, humour… !) du site, à la fois affligeantes et instructives. Vous pouvez cliquer sur les images pour les afficher en plus grand si vous n'arrivez pas bien à lire.


Gabfoot51 a l’air prévoyant, comme garçon. Très prévoyant.


Ah, la bonne vieille technique de « c’est pas pour moi, c’est pour un ami ». Dommage, c’était bien tenté !


Devilish, si jeune et déjà blasée de l’amour.


Et Dieu sait qu’ils sont nombreux, ceux-là qui désespèrent solitairement dans leur coin.

Par contre, au bout de deux ans, faut pas se voiler la face : on va être obligé de s’y coller. Quelle corvée.

Pour résumer, Nona25 ne croit même pas être amoureuse de « P » et ne suivra peut-être pas les éventuels conseils que vous pourriez donner sur cette non-histoire. Mais vous pouvez commenter quand même si vous voulez.

Par les pieds.


Fossoyeur a peut-être l’air complètement jeté, je préfèrerais l’avoir lui comme futur petit-fils. Lilserialover, je te maudirai depuis ma tombe.


A éviter : « Quand les gens me contrarient, je les mords » ou bien « Hum, tes lobes d’oreille sont vraiment sexy… » A essayer : « Groovy Baby… Credoes est dans la place ! »

 

C’est tout pour ce post, mais il y a encore bien des perles sur le site Sortir Ensemble. A voir une prochaine fois ! Et n’oubliez pas : si vous vous posez une certaine question, vous pouvez être sûr que quelqu’un l’a déjà posée avant vous sur Internet.

 

Repost 0
Published by Miss Malice - dans L'outil l'Internet
commenter cet article

Présentation

  • : Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • Les p'tits bonheurs de Miss Malice
  • : Parce que l'ennui, vous connaissez, et que vous voulez un moyen de lutter. Parce que je ne vous laisserai pas tomber! Parce qu'avec un peu de chance, vous esquisserez un demi-sourire en parcourant ce blog. Parce que moi aussi ça m'occupe de l'écrire... Pourquoi pas?
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories